• L'explorateur

     

    DÉFI DU MOIS DE DÉCEMBRE
    -  Le challenge se termine le 31 décembre 2018, les anciens critères sont disponibles en bas de cet article -
    ❶ Crée un article visible de tous en ajoutant le lien vers cet article.

    _____➜ Tout le monde peut y participer, il suffit seulement de m'avertir.
    _____➜ Un défi sera disponible à tous les mois. Il suffit juste d'attendre le prochain mois pour continuer.
    _____➜ Si le mois dans lequel tu te trouves est le mois de Novembre & que le défi a débuté en Juin,
    ______._il n'est pas nécessaire de faire celui de juin. Tu peux débuté au mois actuel s'il est disponible!
    _____➜ C'est toi qui choisi selon le défi, si tu regardes un anime ou un drama.
    _____➜ Le drama ou l'anime choisi doit être non vu.
    _____➜ Après chaque défi, tu devras écrire une critique de 5 lignes minimum en mentionnant le titre de ton visionnement
    ______._& le mois, que tu devras poster par commentaire ici. Je ferai ensuite un article pour tous les critiques du défi du même mois.
    _____➜ Si aucune fiche n'est disponible sur le blog pour faire un lien vers votre critique, je devrai également
    ______,_à mon tour regardé votre visionnement afin d'ajouté la fiche en question.

    ❷ C'est toi qui décide comment gérer ton article, & les informations concernant tes visionnements.

    _____➜ Si tu le souhaite, tu peux ajouté le nombre d'épisodes, le genre, l'année, etc à ton article.
    _____➜ Si tu le souhaite, tu peux également afficher tes trophées avec ce tableau.
    _____➜ Tu peux modifié le tableau à ta guise selon tes envies. 
    _____➜ Tu peux également ajouter ta place dans le classement.
    _____➜ Si tu le souhaite, tu peux affiché sur ton article la critique que tu as écris pour chaque défi.

    ❸ LES TROPHÉES & RÉCOMPENSES

    _____➜ Certains trophées ne sont pas encore disponibles.
    _____➜ Il est interdit de volé les récompenses & de les afficher quand elles ne sont pas obtenues.
    _____➜ Tu peux garder les trophées même si tu n'es plus à la première place.
    _____Bonus: Si tu termine ton critère avant la fin du mois, tu auras le droit à un coffre.
    ______,_Dans ce coffre, il y a aura un nouveau critère disponible à remplir. Tu peux soit le choisir soit le refuser,
    ______,_en cas de refus, tu referme le coffre, tu peux en choisir un autre ou tout simplement attendre au prochain 
    ______,_mois pour le défi suivant. Débloquera EXPLORATEUR DE L'ASIE
    _____➜ Pour le bonus comme pour le critère principal, tu devras écrire une critique 
    ______,_de 5 lignes minimum en mentionnant « Trésor » dans ton commentaire.
    _____➜ Si tu n'aimes pas ce que tu regardes, si tu le souhaite, tu peux toujours l'échanger contre un autre. Débloquera J'AI ÉCHANGÉ UN TITRE

    Les participants:

    darkingdom (Terminé) - LeGrimoired'unechouette (échec) - poesies13 (Terminé) - atellasia (échec) 

     

     

  • Thème de Juin: Regarde un Slice of Life ou un home drama

    AMAAMA TO INAZUMA (slice of life) ∴ darkingdom  ∴  Fiche 

    Amaama to Inazuma est une excellente surprise ! Je ne m'emballe pas spécialement quand il s'agit de Slice of Life mais ici... Nous suivons le quotidien d'un père de famille qui a perdu sa femme il y a 6 mois. Il doit donc élever son enfant, seul. Ce qui n'est pas évident au quotidien. Sa fille est comme la prunelle de ses yeux et il veut tout faire pour combler le manque qu'a laissé sa femme. Aux premiers abords, triste, l'anime est mignon à croquer mêlant de réelles situations d'enfants (petite crise, boutade, dispute, émerveillement, évolution, apprentissage, etc.) à la cuisine. C'est le deuxième thème de l'anime ! Car autour de chaque histoire, de chaque "leçon' qu'apprend, soit le père, soit la fille, il y a un plat, symbolique. Et ça donne juste envie de manger xD Bref, cet anime est léger, drôle, attendrissant et appétissant. Un très bon anime à regarder quand il fait aussi beau que maintenant.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    BLACK ROCK SHOOTER (Slice of Life) ∴ poesies13Fiche

    Je pense que Black Rock Shooter est un anime qui possède un immense potentiel malheureusement inexploité. Il y a énormément de bonnes idées au travers de ces 8 oavs, mais nous savons tous que des idées qui ne sont pas utilisés correctement ne valent pas grand-chose, et ce, malgré la qualité du reste. Après tout, un hamburger avec salade, tomates et viande, n'en est plus un s'il n'y a pas de pain. Pour commencer, j'ai eu quelques difficultés à rentrer dans l'intrigue. BRS nous raconte l'histoire d'une élève, Mato Kuroi, qui souhaite devenir l'amie d'une autre camarade de sa classe, Yomi Takanashi. En soi, il ne se passe pas grand chose dans cette vie. On y voit simplement le quotidien de lycéennes tout à fait ordinaire qui finissent par se disputer et se créer des problèmes à cause de sentiments banals comme la jalousie ou la colère. Ce qui est intéressant ici, c'est ce fameux monde parallèle qui apparaît régulièrement et trop rapidement à mon goût dans les 5 premiers épisodes. Ce que je voulais voir à ce moment, c'était bien ce monde étrange avec son graphisme, sa musique et son animation des plus sympathiques. Et j'ai donc été cruellement frustrés durant ces premiers épisodes de ne voir ces passages que rapidement et sans explications puisque les personnages qui sa battent ne prononcent pas un seul mot. Ensuite, on ne comprend que très tard, la raison de ces combats et l'existence de ce monde. Des raisons et des thèmes profonds traités et amenés de manière assez maladroite. Du côté de l'animation et de la musique, ces deux choses sont mieux travaillés lorsqu'il s'agit du monde parallèle plutôt que de la réalité, au contraire des personnages qui sont beaucoup plus profond dans la réalité que dans le monde parallèle. Pour finir, je dirai que l'intrigue, qui tourne principalement autour des relations que peuvent tisser chaque individu, n'est pas si originale que cela. Ce qui en revanche l'est, c'est bien le fait qu'il y est ces autres personnes qui prennent le poids de la réalité sur leurs épaules. En conclusion, je dirai que Black Rock Shooter est un anime qui aurait pu être bien mieux en enlevant la partie réel. En supprimant ce quotidien ou en inversant l'histoire avec comme réalité le monde de BRS et comme monde parallèle le quotidien scolaire, l'anime aurait été plus attractif. J'ai un peu frôlé l'ennui finalement.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 02:  Commençant par la première lettre de ton prénom ] VIOLET EVERGARDEN ∴ poesies13  ∴  Fiche

    Sublime est le mot qui définit le mieux cet anime qu'est Violet Evergarden. Que ce soit la musique, les personnages, l'histoire, chaque partie est ajustée de manière à former un ensemble cohérent, le tout mis en valeur par un graphisme splendide qui explore la couleur et la lumière à la perfection. Il est à noter que le début est assez long et légèrement banal. Nous suivons en effet une jeune fille du nom de Violet Evergarden, qui sert d'outil au sein d'une guerre. Elle n'existe pas vraiment si ce n'est en tant qu'objet, et ne comprend donc pas les sentiments humains. On pourrait dés le départ la qualifier de poupée vide. Elle ne vit que dans le but d'obéir aux ordres de son major, Gilbert. Si ce début peut paraître assez "fade" jusqu'au quatrième épisode, le cinquième opère un véritable tournant dans l'anime. Il est normal que l'histoire commence par placer les décors, le rythme, les personnages qui sont quelques peu nombreux et qu'il faut assimiler rapidement mais une assimilation qui se fait tout en douceur grâce à l'intrigue qui sait comment gérer son spectateur. Violet est bien le personnage central de cette histoire, on y voit la totalité de son évolution, et son parcours plus qu'original. En parlant d'originalité, là encore les scénaristes ont su mettre les mains à la patte en proposant un scénario peu commun, pas forcément d'action mais qui pourtant entraînerait n'importe qui dans son sillage, basé sur l'écriture et la livraison de lettres par des personnes surnommées les poupées de souvenirs. Un titre qui fait dés le début rêver. Un scénario qui se déroule dans un monde à n'en pas douter très travailler notamment en ce qui concerne l'écriture. En effet, les lettres de l'alphabet sont de jolis graphismes illisibles pour nous mais donnant un côté réalistes et presque surnaturel à l'anime. C'est à partir du cinquième épisode que nous avons l'apparition d'un type d'épisodes à schémas répétitifs.Violet se rend chez une personne, elle lui écrit sa lettre, flots d'émotions, puis retour à la maison. Si lors de ces épisodes nous faisons toujours la connaissance de nouveaux personnages et qu'à ce titre ils ne reviennent plus réellement dans l'intrigue, leur brève apparition n'est pas considérée comme inutile. Ces personnages sont tout de suite attachant, et apportent à Violet les réponses à ces questions. Ils nous marquent malgré tout et on finit tous avec une histoire préférée. Nous en arrivons même à pleurer pour eux (particulièrement les épisodes 10 et 11 de mon côté). Quant à la fin de tout cela, les réalisateurs ont su terminer l'anime en beauté avec un final des plus plaisant et des plus romantiques. En conclusion, Violet Evergarden est un anime qui semble sans histoires mais qui pourtant pourrait bien vous surprendre par les nombreuses histoires qui s'y entrechoquent, le tout relevé d'un zeste de magie rendu possible par l'animation et le graphisme d'excellente qualité. Un vrai coup de coeur !
     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    BOSS AND ME (home drama) ∴ legrimoired'unechouette ∴ Fiche 

    Vous le savez, il est rare qu'une comédie romantique m'attire au point d'en devenir un coup de cœur. C'est pourtant ce qui c'est passé avec celui-ci. Pourquoi et comment ? Il faut bien se poser la question et la réponse est toute simple, les scénaristes ont sut dévier des clichés habituels vu dans les dramas jusqu'à présent. On est, certes, toujours coincé dans le schéma habituel d'un riche avec une pauvre mais ici, les personnages ont tous des caractéristiques qui détonnent de ce que l'on voit justement d'habitude. Alors oui, on a bien quelques longueurs mais pas aussi longues et ennuyantes comme dans She's so lovable où là, c'était absolument durant tous les épisodes, d'autant que l'on avait également ici, un incroyable casting touchant avec une superbe alchimie entre les acteurs. En général, nous avons sur la toile de fond, le riche égocentrique qui va s'adoucir face à la pauvre bourrée d'énergie et quelque peu naïve et entre eux, plusieurs antagonistes plus ou moins insupportables qui voudrons s'approprier soit l'un, soit l'autre. Ici, le riche n'est guère égocentrique, il est un peu froid mais reste quelqu'un de très mature et qui n'abuse pas de sont titre ou de son argent. La fille pauvre peut paraître naïve au début mais elle est loin d'être que ça, c'est quelqu'un qui sait réfléchir par elle -même, qui sait définir ce qui est juste ou pas dans sa relation et qui saura imposer ses idées à son partenaire sans que celui-ci ne lui vole la vedette. Vous l'aurez comprit, j'ai adoré le couple principal formé par Shan Shan et Feng Teng qui est donc très mature, réfléchit et loin des clichés habituels avec des tonnes de secrets de familles et des parents qui refuseront leurs unions. Ils sont frais, naturels et chacun saura toujours dire à l'autre ses pensés et ses difficultés de couple car les scénaristes se concentreront justement sur le fait qu'un couple entre un riche et une pauvre, qui plus est, sont directeur avec son employée, est bien loin d'être aussi simple à supporter chaque jour. L'intérêt du drama ne réside pas sur les coups bas de la famille riche envers le couple car la partenaire ne satisfait pas les parents, non, mais sur l'héroïne qui devra rapidement prendre des décisions sur comment se comporter dans l'entreprise face à ses collègues qui seront tous très vite mis au courant de sa relation avec le grand PDG. Les commérages seront le plus dur à supporter pour elle car en plus de sa romance, elle noue également une très bonne amitié avec un des grands directeurs de l'entreprise, Zheng Qi. Encore une fois, le drama détonne des des chantiers battus car s'il leur aurait été fort simple d'insérer un triangle amoureux entre les trois, avec du coup, l'héroïne au centre, ce ne fut pas le cas ici. Il y aura bien un quatuor amoureux mais pas celui auquel on pense. Il s'agira donc d'un Shan Shan/ Feng Teng/Li Su/Zheng Qi. Si l'héroïne est bel et bien Shan Shan, l'amitié qui lie les personnages de Feng Teng/Li Shu/Zheng Qi et très présente et croyez-moi, la solide relation entre ses trois-là rend l'atmosphère du quatuor amoureux très différente de ce dont on a l'habitude. Ainsi, par respect envers eux, ils n'y aura aucun coup bas fait envers l'autre, hormis Li Shu qui se laissera tenter une seule fois sur toute la série justement parce qu'une autre amitié se liera entre elle et Shan Shan avec la soeur de Feng Teng, Feng Yue. Outre ce trio d'amitié que j'ai énormément apprécier, il y a aussi celui qui lie Shan Shan avec sa cousine Liu Liu et son ex colocataire, Shuang Yi. Les trois filles, et en particulier Shan Shan et sa cousine, se confient absolument tout et les scènes entre les trois sont justes excellentes. Justement parlons donc des personnages secondaires, Feng Yue, la sœur de Feng Teng, est absolument adorable bien que venant d'une famille de riche, elle ne sait pas forcément ce qui est bon pour Shan Shan et a tendance à oublier que la jeune fille ne possède pas autant d'argent qu'elle le pense, l'emmenant donc régulièrement faire du shopping avec elle et Li Su. Toute l'histoire commence par elle et tout au long de celle-ci, le fait qu'elles possèdent le même groupe sanguin rare permettra non seulement de s'entraider l'une et l'autre mais aussi de venir en aider à d'autres victimes. Feng Yue et Feng Teng ont perdu leurs parents plusieurs années avant le début de l'histoire ce qui fait qu'ils sont tous les deux très proches. De plus, Feng Yue s'est également marié avec l'homme qu'elle aimait, lui-même travaillant dans l'entreprise de Feng Teng en tant que sous-directeur et il venait lui aussi d'une famille aux revenues moyens. Nous savons donc dès le début que le statut de leurs partenaires ne les déranges pas à partir du moment où ceux-ci sont clignes et ne risque pas au bonheur du frère ou de la sœur. D'où le fait que cela détonne des dramas de ce genre car c'est malheureusement un lieu commun trop fréquent dans les comédies romantiques. Les familles de Shan Shan et de Liu Liu sont également très présentes et interviennent de temps à autre dans le drama auprès de leurs enfants et forment à chaque fois des scènes drôles et touchantes. J'ai trouvé les parents de Shan Shan très justes, très droits mais aussi très nobles envers leur fille et seront les premiers à s'inquiéter de la voir en couple avec un homme riche, au point d'être dans un premier temps contre cette relation. Contrairement à l'insupportable mère adoptive de Liu Liu et tante de Shan Shan, ils refusent d'être liés à une riche famille si c'est uniquement pour son argent. Tout ce qu'ils veulent, c'est le bonheur de Shan Shan, pas de complot, ni de besoin d'aller trop vite dans la vie conjugale de leur fille et cela, Shan Shan tout comme Feng Teng, l'auront bien comprit et feront donc avec.
     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     

    TSUKI GA KIREI (slice of Life) ∴ Passion-d-asie ∴ Fiche

    Que dire ? C'est un anime assez sympa dans l'ensemble mais rien de bien exceptionnel en soit. Je m'attendais à un peu plus peut être. Un anime assez calme sur l'histoire. Il ne passe pas énormément de chose dans chaque épisode.  Les personnages sont plutôt attachant.  Le fait que nos deux personnages principaux communiquent par une application japonaise, montre assez bien dans le monde où l'on vit actuellement entouré de la modernité, les portables et internet. Mais ça permet également d'être moins timide que dans la vie réel. Petit bémol sur les dessins que je n'ai pas trop aimé... Le traie blanc que l'on pouvait voir régulièrement dans l'anime, ça m'a beaucoup dérangé je dois dire... Mon avis reste assez flou, car je l'ai déjà vu il y a quelques temps donc du coup, je me souviens plus de tout.  C'est un anime pour ma part, qui s'oublie bien vite et que je ne regarderais pas une seconde fois.


    55 commentaires
  • Thème de Juillet: Avec un personnage royale


    OUSHITSU KYOUSHI HEINE (Anime) ∴ poesies13 ∴ Fiche

    Un anime très sympathique à regarder qui nous laisse sur une petite touche d'originalité. Nous suivons un professeur qui est petit mais pourtant très fort et intelligent, et qui possède un passé bien à lui. Ce personnage rend tous les épisodes originaux. Sa petite taille permet l'humour correctement utilisé, ni trop lourd, ni trop subtil et son caractère laisse place au sérieux et au suspens qui nous fait rester jusqu'au bout. Un précepteur qui me ferait presque un peu penser à Sebastian le majordome du célèbre anime Black Butler par certaines répliques comme le fait de répéter régulièrement : "C'est l'heure de la leçon." tel le fameux "Yes, my lord !". Pour ce qui est des 4 princes, nous avons là quelques touches de classique parmi leurs caractères : il y a le prince qui est un vrai tombeur et qui en joue, le prince toujours seul à cause d'un regard froid mais qui est super gentil, le prince qui ne pense et ne vit que des études et de ses bouquins, et pour finir, le plus jeune qui n'est pas très intelligent, n'aime pas étudier et ne comprend pas toujours tout. Des caractères assez classiques mais qui mis en valeur grâce au précepteur ne les rend plus si classiques au final. Côté animation et décor, rien à redire. Le détail est plus que correct et la musique s'emboîte avec l'histoire. Histoire qui est tout à fait correcte également. Il n'y a à proprement parler pas de réelle action, juste une suite de petit défi personnel à relever pour chacun des 4 princes. Seul bémol à tout cela, il y a en réalité 5 princes, et on ne voit que le dernier dans les dernières secondes du dernier épisode. J'aurai souhaité avoir quelques réponses de plus sur cet homme plus qu'étrange qui veut à tout prix le trône et qui a l'air complètement différents des princes. Il y aussi le fait que je n'apprécie pas forcément le caractère de certains princes comme Licht qui est et se prend pour un tombeur et ne peut s'empêcher de draguer tout ce qui bouge et qui a des seins. C'est pas trop le type d'homme que j'apprécie. Un peu d'histoire sur le pays (même si ce n'était pas le sujet) m'aurait aussi plu. À la fin, j'avais l'impression que le pays se composait uniquement de cette capitale et qu'en dehors de cette ville, il n'y avait rien si ce n'est du vide. Un bon anime qui mérite d'être regardé et qui m'a au final agréablement surpris. Dans le bon sens!
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    INSPIRING GENERATION (Drama) ∴ Legrimoired'unechouette ∴ Fiche

    Dans le cadre du challenge L'Explorateur, dont le thème du mois était de regarder un drama avec un personnage noble, j'ai visionné Inspiring Generation, un drama qui me faisait très envie depuis sa sortie par son affiche sublime et son contexte historique. En effet, les dramas se déroulant durant l'occupation japonaise, ils se comptent, pour moi sur les cinq doigts de la main tellement c'est une période rarement adaptée à l'écran. En soit, Dans l'Histoire du monde, l'occupation japonaise en Corée est encore assez ressente finalement et je peux comprendre que les événements restent encore présents dans les mémoires des coréens. Personnellement, avec celui-ci, je n'ai vu que deux dramas se passant à cette époque, Bridal Mask, qui fut un coup de cœur énorme lorsqu'il était sortie et Capital Scandale est dans ma liste des séries classiques à visionner. Pour autant j'en suis ressortie très mitigée et assez déçue en fin de compte, en faisant des avances rapides pour les six derniers épisodes tellement j'ai trouvé que l'histoire s'essoufflée. Pourquoi ? Qu'est-ce qui a fait que ça n'ait pas fonctionné pour moi et de nombreuses autres personnes alors que ce projet était si ambitieux au départ ? Je vous suggère de commencer par les points négatives et de terminer avec le positive et du coup, parlons du casting tout aussi mitigé de cette série voulez-vous ?Non pas qu'il soit non plus mauvais, à l'annonce de celui-ci, j'avouerais que l'on a tous été surprit dans la communauté des dramavores à l'époque lorsque l'on a su que le personnage principal serait interprété par Kim Hyun Joong, ex membre du groupe de de kpop SS501 mais aussi celui qui avait auparavant joué les rôles cultes de Yun Ji Hu dans le classique Boys Before Flowers et celui de Baek Sung Jo dans le nullissime et tout aussi classique Mischievous Kiss. Autrement dit, deux dramas romantiques modernes n'ayant rien en commun avec le registre de Inspiring Generation et au vu de ses précédents rôles, on avait nos raisons d'avoir peur de la qualité de celui-ci. Finalement, je fus très agréablement surprise de l'amélioration de son jeu d'acteur, on est tout d'accord sur la question, il a énormément travaillé pour ce rôle-ci, loin d'être facile à interpréter et il a également beaucoup travaillé sur son corps et ses muscles, ses atouts principaux pour son personnage. Concernant nos deux actrices principales, Jin Se Yeon et Im Su Hyang, rien à redire dessus. Non pas qu'elles soient irréprochables, elles font du bon boulot, mais sans plus. J'avouerais avoir plus accroché à leurs versions ados, ce qui, malheureusement, est souvent le cas dans les dramas historiques. Im Su Hyang en revanche, nous proposait des scènes de combats magistrales là où le personnage de Jin Se Yeon n'en a aucune mais nous montrait un jeu plus naturelle, plus attachant et plus expressif que pour Im Su Hyang, dont le personnage se devait avoir cet aspect "inaccessible" et renfermé, une chose pas évidente à mettre en avant car très souvent les actrices dans son cas montrent justement peu d'expressions, nous paressant alors fade tandis que le personnage, lui, est juste excellent. En bref, pour moi, la grosse révélation du drama s'est plutôt faite chez nos protagonistes secondaires, avec en tête d'affiche, Kim Seong Oh, dans le rôle de mon personnage préféré de la série, Jeong Jae Hwa. Toutefois, avant de vous parler des personnages, restons un peu dans les points négatives avec le scénario, beaucoup trop décousus et pas suffisamment travaillé à mon goût. S'il y a vraiment une chose qui m'a davantage laissé perplexe, c'est que durant une grande partie du drama, la réalisation mettait un point d'honneur à nous mettre des fins d'épisodes digne de ce nom avec le suspens qu'il fallait sauf que vers cinq ou six derniers épisodes, les fins étaient devenues bien trop brutales ! Ils coupaient de façon totalement random, parfois en plein milieu d'une scène et toi tu es là, devant ton écran, à écouter le dialogue en cours et pouf, générique de fin ! On avait vraiment cette impression que l'équipe s'en foutait et qu'ils n'avaient plus qu'une envie, que ça se termine enfin. Comme souvent, j'ai largement préféré la première partie plutôt que la deuxième car elle est bien plus dynamique, on découvre l'univers, les personnages... En réalité, je n'ai que moyennement apprécié le fait que pas mal de personnages secondaires disparaissent vers la moitié du drama justement pour bien montrer la différence entre le contexte de la première partie qui se passe sur le territoire coréen occupé par le Japon et le contexte de la deuxième partie qui se passe sur le territoire chinois, à Shanghai, occupé également, en partie, par le Japon. J'aurais aimé revoir le gang de Jeong Tae ou encore Kim Su Ok, pourtant un personnage intéressant, qui disparaît avec pour seul excuse, l'explication très vague que va donner Kim Ok Ryeon à Jeong Tae, sans la moindre image ou scène flashback qui aurait pu nous confirmer ses dires.  Bon, ceci-dit, on a quelques très bons personnages qui apparaissent ensuite mais dans un premier temps, je dois bien l'avouer, on est vite frustré par ces abandons. Autre point scénaristique qui m'a également déplu, les flashbacks trop présents. C'est un fait que je reproche souvent dans les dramas, combler les épisodes avec des flashbacks inutiles. Genre on a vu la dite scène au début de l'épisode ou dix minutes avant mais non, au risque de nous prendre pour des imbéciles qui ne sauraient pas à quoi pense les personnages à ce moment là, ils nous remette la même scène qui s'est passé quelques instant avant. Bon en plus de cela, nous avons quand même quelques longueurs au cours de la deuxième partie et là où je craignais dans Bad Guys que la série soit trop "Musclore" (alors que ce ne fut absolument pas le cas), ici j'avais cette forte impression car dans chaque épisode, tu vas avoir droit à un combat main nu plus ou moins justifier pour bien montrer que oui, notre héros est un homme badasse. Oh et autre chose qui m'a pas mal déçu, la romance. Et ce sera une parfaite transition pour parler des points forts car la romance va dans les deux. Ici, je parle principalement de l'attitude du héros envers Gaya quasiment durant tout le long de la série alors qu'ils se seront à peine rencontré lorsqu'ils étaient adolescents et que leur histoire d'amour n'aura duré que le temps d'un baisé. C'est bon, pas la peine de ressasser le passer comme cela, normalement, la fille tu aurais dû l'oublier il y a longtemps vu que tu es maintenant en couple avec Kim Ok Ryeon... Et là, j'avoue avoir était mitigé par le couple principal entre Jeong Tae et Kim Ok Ryeon. Déjà, je n'ai jamais réussi à comprendre tous les avis négatives sur cette dernière comme quoi il s'agirait du personnage le plus inutile du drama. Non, je suis désolée mais non, loin de la même. Car comme dirait Gaya, il me semble, "Jeong Tae contrôle les actes de II Gook Hoe mais c'est Kim Ok Ryeon qui contrôle ceux de Jeong Tae." Donc, logiquement, en contrôlant Kim Ok Ryeon, on fait main basse sur les deux et c'est pour ça que le personnage prend une grande importance dans la partie deux, là où celui de Gaya a était très mal écrit puisqu'elle perd tout l'intérêt qu'elle avait au début. Je croyais à cette antagoniste, dure, cruelle et qui ne reculerait devant rien pour sa vengeance. Résultat des courses, Gaya se fait carrément voler la vedette par Kim Ok Ryeon, qui en vient également à voler celle de Jeong Tae lui-même. D'ailleurs, là où la majorité des avis iront dire que l'acteur Song Jae Rim (celui qui interprète le génial Mo Il Hwa) est celui qui écrase à plate couture Kim Hyun Joong, pour moi, c'est vraiment Kim Seong Oh qui est dessus du lot. Jeong Jae Hwa fut le personnage le plus entier, le plus aboutie et le mieux écrit pour moi du drama, Celui dont on comprenait le mieux les sentiments et ces décisions, en plus avec ses chapeaux qui rendaient le personnage encore plus mythique et son air canaille franchement, il avait tout pour plaire.  Côté réalisation, c'est vraiment l'aspect qui m'a permit de rester jusqu'au bout. Le montage était très réussit, très travaillé. Il y avait cette ambiance un peu steampunck qui m'a vraiment plu aussi bien dans les vêtements, les accessoires mais aussi dans la mise en scène et les paysages. En réalité, je pense que les années 30 en Corée est l'époque qui correspond le mieux et qui fait le mieux ressortir cet aspect steampunck justement. Bon ceci dit, le steampunck n'est absolument pas le registre de ce drama mais je me disais juste, durant une bonne partie, qu'il avait cet aspect que j'aimais. D'ailleurs maintenant que j'y pense, je ne crois pas qu'il existe un seul drama qui soit de ce registre là et pourtant j'aimerais beaucoup.  Les costumes et les décors faisaient vraiment ressortir l'ambiance des années 30 et nous avons droit à beaucoup de références cinématographiques et autres cultures de l'époque, ce qui est un très bon point car on sent que nous sommes vraiment plongé dans l'époque.  Donc, pour conclure, si je reste mitigée sur ce drama, c'est que beaucoup de choses sont bonnes mais on a aussi de nombreux points négatives qui sont aussi bien techniques que scénaristiques dans les deux cas. Il en est de même pour le casting dont les acteurs secondaires et les personnages secondaires étaient bien plus intéressants que les principaux. Certes, le casting reste astucieux, ingénieux mais aussi imprévisible et je viens d'apprendre pourquoi le personnage de Kim Su Ok disparait aussi subitement dans le drama. C'est tout simplement parce que Kim Jae Wook, son interprète, se disputait souvent avec la production durant le tournage, n'étant pas d'accord avec la suite du scénario. Du coup, passons maintenant à l'OST voulez-vous ? L'OST, il faut bien le dire, était incroyable ! On avait droit aussi bien à du rock, qu'à des balades mais malheureusement peu de musiques instrumentales dignes de ce nom qui me sont restées en mémoire. Je vous ai donc sélectionné deux chansons qui m'ont le plus marqués dans ce drama.  Le thème song du drama et bon dieu que j'aime cette ambiance puissante, à la fois dans la voix du chanteur mais aussi dans l'instrumentale. Cette chanson illustrée à merveille l'action et la dureté du drama. Elle mettait vraiment en avant le suspens durant chaque combat, chaque prise de décision et même que la première fois que je l'ai entendu, je me suis dis, "bon dieu ce que ce drama va être génial !" Un tout autre registre, mais qui collait également parfaitement à l'ambiance du drama et à celle qu'elle était censée installer durant son passage. En soit, l'OST faisait vraiment bien son travail, chaque musiques étaient choisies avec soin et il devenait difficile de ne pas succomber à elles. Il est sûr que l'OST a énormément joué pour que je tienne jusqu'à la fin, il donne beaucoup et même si je pourrais reprocher cette sur-utilisation qui est quasi-permanente dans les KDramas, ici, bien que ce soit aussi le cas, ça ne m'a absolument pas dérangé car elle donnait un vrai rythme à la série et c'est tant mieux!
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 03: Dont le titre doit comporter au moins un chiffe] 3D KANOJO, REAL GIRL (Anime) ∴ poesies13  ∴ Fiche

    À première vue, un anime plutôt banal et classique, une simple romance. Cette histoire d'amour que j'ai d'abord prise pour une histoire niaise et sans grand intérêt est en fait une magnifique surprise. Nous avons ici à première vue un anime avec une histoire d'amour entre un otaku et une jeune fille très belle. L'opening met d'ailleurs clairement en valeur tout comme certains plans, un côté cliché par des images bleutées sur le visage du garçon et des images roses sur le visage de la jeune fille. Cela m'a au départ conforté dans ce style de pensées : rose pour les filles, bleu pour les garçons, donc la fille fait la cuisine et le garçon joue aux jeux vidéos. Mais en réalité, absolument pas. La fille Iroha Igarashi, ne sait d'ailleurs pas cuisiner contrairement à Tsutsui qui cuisine des pâtisseries. Leur caractère les rendent particulièrement attachants et originaux. Ils ont des sentiments bien à eux et une façon de voir les choses des plus mignonnes. Même les personnages secondaires ne sont pas ici que de simples figurants. Chacun possède une originalité quelque part. Le tout sur un fond sonore calme et apaisant, et une histoire avec humour, gentillesse et beauté. Une très bonne découverte en somme, et un petit coup de coeur de mon côté. 
     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    [ TRÉSOR 14: Avec de la magie] DIVINE GATE (Anime) ∴ poesies13 ∴ Fiche

    Divine Gate est un anime que je qualifierais de moyen. Il n'est ni mauvais, ni génial. Cet anime possède de nombreuses bonnes idées notamment le thème principal qui parle d'une porte qui exauce le vœu de la personne qui l'atteindra, la fameuse divine gate. Le problème est que ces idées ne sont pas correctement exploités, mal expliquées, mal développées et mal interprétées. Il n'est pas rare de se poser tout un tas de questions sur l'environnement étrange dan lequel vivent nos personnage sans jamais avoir d'explications. D'ailleurs, parlons des personnages. Ils ne sont pas charismatiques. Certains manquent clairement de profondeur quand d'autres ont trop de profondeur. On passe notre temps à se demander si les héros sont humains ou non, des dieux ou non ou d'autres choses. Toutes ces petites questions rendent l'intrigue assez flou pour le spectateur. L'histoire nous fait clairement comprendre que le héros principal, Aoto, est extrêmement malheureux. Il est dommage d'avoir un anime aussi décevant lorsqu'il tente pourtant d'introduire des concept tels que l'inconscient et le conscient ou encore les souhaits, l'espoir et le désespoir. L'animation reste moyenne malgré un très bon OST côté musique. Et une dernière chose donne à cette histoire une certaine lenteur ainsi qu'une impression d'être coupé toutes les 10 minutes. L'intrigue ne manque pourtant pas d'actions mais ce petit concept en donne l'impression. Il s'agit d'un genre de narration. Tous le long des épisodes, une voix explique ... non parle des sentiments des personnes. Mais cette voix qui vous dit sans cesse : "ce garçon était seul" ou "ce garçon pensait que l'avenir était comme ça" ou encore "cette fille ignorait que" finit par être vraiment dérangeante. Elle nous éjecte de l'anime et ne nous permet pas une identification a un personnage en particulier. En somme, une petite déception pour moi ces 12 épisodes !
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRESOR 16: Existe en plusieurs versions ] FULL HOUSE (Drama) ∴ Legrimoired'unechouette ∴ Fiche

    D Il me fallait regarder un drama qui existait en plusieurs versions. Bien que l'histoire de Full House ne m'ait jamais vraiment inspiré, il fait parti de ces séries cultes que je n'avais jamais regardé et je me suis dis, c'est l'occasion parfaite de le regarder car sinon jamais je ne l'aurais vu. Du coup, je me suis retrouvée très mitigée devant cette première version et là où il est souvent le préféré de beaucoup de gens, pour moi, ça ne l'a pas vraiment fait. Pourquoi ? Déjà, je pense que c'est dû au fait que le drama a très mal vieillit. Je m'explique, j'ai regardé il y a peu plusieurs dramas des années 2000 et certains parviennent très bien à garder un charme bien particulier mais qui ne lasse personne ce qui n'est pas le cas ici. Par contre, grosse nostalgie en voyant Rain tout jeune, tout crogon ! Au premier épisode, j'avoue avoir été surprise par l'univers et les personnages. J'aimais beaucoup cette héroïne un peu folle, bordélique et dont l'imagination partait toute seule et c'est vrai que j'ai retrouvé beaucoup de moi en elle. En plus, je trouvais l'actrice très agréable à regarder et son sur-jeu très bien dosé, sans que cela ne devienne insupportable à l'écran. Même surprise du côté de Rain, bon ok, son look à l'époque était juste ridicule mais à côté de ça, son personnage était également très juste, et même s'il est arrogant et que c'est un véritable gamin qui ne connait rien aux sentiments, j'ai quand même pu constater une certaine maturité chez lui qui me plaisait bien. Concernant les personnages secondaire, je n'ai jamais comprit comment Han Ji-Eun pouvait bien vouloir pardonner à ses deux amis qui eux, sont complètements immature. Il est vrai qu'ils sont parfois attendrissants mais la majorité du temps, j'avais juste envie de les secouer un grand coup, histoire qu'ils deviennent enfin des adultes responsables et se mettent à travailler. Les amis du côté de Lee Young Jae, Yoo Min Hyuk et Kang Hye Won, sont là pour constituer notre quatuor amoureux. À vrai dire, j'ai préféré suivre largement le personnage de Hye Won, que celui de Min Hyuk qui représente juste le second lead lambda qui dont le personnage n'avait aucune originalité. La où j'avais du mal à suivre les réflexions de Min Hyuk sur ses sentiments, j'ai beaucoup aimé le fait que Hye Won soit surtout amoureuse de lui et non pas du notre héros. Là où Han Ji-Eun a un comportement très enfantin, à l'image de Lee Young Jae, Hye Won elle, est très mature, trop bien pour Lee Young Jae. C'est pareil pour Min Hyuk d'ailleurs. En réalité, il n'y a aucun suspens quant à la résolution du quatuor amoureux cas nos héros sont clairement fait pour être ensemble, ils se complètent à merveille et on les voit mal avec nos deux seconds lead's qui eux, vont aussi très bien ensemble. Outre les personnages auxquels je me suis rapidement attachée, j'ai également beaucoup aimé le décors et les paysages qui apportaient énormément au drama tout comme l'OST mais j'y reviendrais plus tard sur ce dernier point. En revanche, là réalisation elle, comme je vous le disais plus haut, reste très vieillot, pour l'époque, je veux bien croire qu'il était très bon, mais si vous le regardez aujourd'hui, il y a pas mal de choses, de réflexions de la part des personnages que vous trouverez ridicules, voir même, sexistes parfois (je pense notamment à la grand-mère et à la mère de Lee Young Jae). De plus, parmi les points qui m'ont dérangé il y a aussi les longueurs. Trop souvent j'ai dû faire des avances rapides pour couper certaines disputes qui deviennent trop fréquentes par la suite, souvent pour des raisons absurdes et bien que ça soit dans la lignée des personnages, j'ai trouvé qu'à la longue, ils devenaient encore plus stéréotypés qu'ils ne l'étaient déjà. Car oui, si j'ai su m'attacher aux personnages, ceux-ci n'ont rien d'original et en réalité, le drama en lui-même n'a rien d'original quand on y pense. Comme je le disais plus haut, il n'y a aucun suspens et en réalité, il me fait un peu penser au même succès qu'Hana Yori Dango ou encore Itazura na Kiss. Pour moi, il fait parti de ce réseau de ces trois dramas qui constituent le noyau de dramaland. On dit souvent que c'est hana Yori Dango qui en est le centre. Pour moi, il y en a trois et se sont ces trois-là. Ceci dis, comme la version Thaïlandaise de Itazura na kiss m'avait beaucoup plu et que je sais qu'il s'agit du même duo dans celle de Full House, je pense quand même regarder cette version et la saison deux du Full House coréen ne me dit absolument pas. Bien trop peur du copier-coller que cela pourrait donner. Concernant la fin, elle m'a quelque peu dérangé car on reste bien trop sur des non dits et pour un drama comme Full House, dont la saison deux est totalement indépendante par rapport à la première. Personnellement, j'avais besoin d'une fin où on savait avec qui finirait les deux seconds lead's. On n'arrive pas vraiment à savoir s'ils ont une chance d'être ensemble où si tout ce qu'ils ont traversé leur a permit de faire une croix sur une future relation. Encore une fois, le doute s'installe à cause du personnage de Min Hyuk car pour Hye Won, je préfère me dire qu'elle possède toujours des sentiments pour lui mais qu'elle préfère se poser niveau relation amoureuse. En plus des deux derniers, voir trois derniers épisodes que j'ai trouvé bien trop brouillons, la fin de Full House fait donc parti de ces mauvaises fins dont on a tant l'habitude à dramaland et c'est bien dommage... J'ai trouvé l'OST très sympathique et qu'il restait bien en tête. Il fait parti de ces OST que je connaissais déjà avant même de visionner le drama. Voici donc deux/trois chanson qui m'ont bien marqué dans le drama. Encore une fois, l'OST a un côté assez rétro, les chansons me font clairement penser à ceux des années 90 mais c'est pas grave parce que du coup, ça cadre bien avec l'ambiance générale du drama. Cette chanson, je l'aime beaucoup, je sais pas pourquoi, le refrain me fait toujours le même effet et surtout vers la fin avec le petit passage à la guitare électrique qui rend la chanson encore meilleure. Bref, elle m'a bien fait rêver pendant tout le drama ! J'aime bien l'instrumentale assez enfantine qui ressort avec les sons qui font penser à des bulles que l'on éclates. Encore une fois, quand on voit les personnages assez gamins que sont nos héros, ça cadre vraiment bien avec le drama aussi bien pour scènes drôles et joyeuses que pour les plus dramatiques. L'air reste bien en tête même s'il s'agit d'une balade et quelque chose fait que l'on a le sourire dès qu'on l'écoute. Ben oui, forcément, c'est juste pour moi LA chanson emblématique qui me fait directement penser à Full House chaque fois que je l'entend. Avec son air qui reste bien en tête et qui te donne envie de te déhancher, elle a cet univers bien à elle et qui correspond encore une fois, tout à fait à l'ambiance du drama. Dans tous les cas, vous l'aurez compris, l'OST a été très bien choisi, il est léger, très agréable à écouter, bref, c'est vraiment parfais pour regarder la série en été et écouter les chansons durant la saison.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ [ TRÉSOR 09: Dont le titre commence par la lettre W ] WATASHI GA MOTETE GA DOUSUNDA ∴ poesies13 ∴ Fiche

    Un petit anime sympathique et mignon. Voilà comment résumé au mieux. Cet histoire a du charme et sait régaler le spectateur. Rien d'extraordinaire mais un mélange d'humour, de créativité, de sentiments, et d'otaku pour un final plutôt bien réussi. L'animation est correcte et la musique aussi. Seul petit bémol, qui n'en est pas vraiment un, c'est la fin. Oui c'est souvent là qu'est le problème n'est-ce-pas ? Il s'agit en effet d'une jeune fille, Serinuma Kae, qui passe du jour au lendemain (je me demande encore comment, et c'est là que réside quelques incohérences bien drôles dans tout ça) de grosse à hyper fine et jolie. Du coup, les 5 plus beaux mecs... non 4 et une fille en tombent amoureux. Oui la fille aussi. Mais à la fin, nous avons pourtant droit à une jeune fille qui prend leurs déclaration au sérieux et voudrait y répondre avec sérieux. Elle propose d'avoir un rencard avec chacun d'entre eux et de choisir après. Mais là.... ben on a pas tout à fait la réponse qu'on aurait voulu. J'y croyais beaucoup au début mais non, à la place on a malgré tout une réponse des plus drôles et logique en y réfléchissant. Je vous laisse le suspens d'aller voir l'anime pour savoir ce que répond l'héroïne. 12 petits épisodes assez banal mais suffisamment mignons et charmants pour passer un bon moment.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    MY ONLY LOVE SONG (Drama) ∴ darkingdom  ∴ Fiche

    Il me fallait quelque chose de rapide à regarder. Le choix du drama me paraissait le plus judicieux, notamment dans le domaine du drama historique (du coup, facile de remplir le critère). Mais... étant à l'étranger, mon choix était limité : Viki ne proposait pas grand chose (en Chine, il aime pas trop les dramas coréens apparemment xD) du coup, il me restait Netflix sous la main. Et qui n'a pas encore entendu parlé de My Only Love Song dans le monde Netflixien ? Et bien... ce fût un drama fort sympathique :) Je ne dirais pas le meilleur du siècle mais juste sympa. L'héroïne principale a un très fort caractère mais est expliqué judicieusement (donc elle est parfois insupportable mais on supporte quand même xD). Le drama se déroule d'une certaine manière alors qu'on pensait, via la trame de l'histoire, qu'elle se déroulerait autrement. Du coup, un bon retour dans le passé qui modifie l'histoire... sans la modifier ! Pour les fans de KPOP, c'est un des musiciens de CNBLUE qui joue l'acteur principal... Bon, j'ai pas toujours accroché à son jeu d'acteur mais la romance est mignonne, même si il y a énormément de je t'aime moi non plus au début. Beaucoup de "surnaturel" que les acteurs acceptent malgré eux, une chasse au pouvoir assez drôle, ce qui est rare dans le monde des dramas historique, ces derniers ayant toujours l'art d'être compliqué (conspiration conspiration conspiration). DONC, pour résumé, un drama d'époque léger, humoristique, romantique qui fait du bien pour se changer les idées. Rapide et efficace :)

    7 commentaires
  • Thème de d'Août: Avec un triangle amoureux


    KOI TO USO (Anime) ∴ poesies13  ∴ Fiche

    Voici un excellent anime qui m'a tout de suite fait penser à Kuzu no Honkai, un autre anime au thème identique. En effet le thème principal ici, c'est l'amour. Nous avons un scénario basé sur une loi qui par un savant calcul détermine la ou le fiancé idéal de chacun, la loi Yukari. Ainsi, à 16 ans, chaque personne se voit attribuée un ou une fiancé avec lequel il ou elle vivra le reste de sa vie. Certes le thème de l'amour est un grand classique vu et revu, et souvent sans réel profondeur, mais pas ici. Tout comme Kuzu no Honkai, nous avons un scénario plus que réaliste avec une originalité et une profondeur de ouf que ce soit dans le choix des personnages (des adolescents qui ne connaissent pas le grand amour et n'ont jamais fait que fantasmer, ils n'ont que 16 ans je rappelle), au travers des dialogues (qui sont simples et pourtant très sérieux) et même grâce à une animation et à une musique adaptées. Chaque personnage est unique. Nous avons Nejima, studieux, sérieux, un peu idiot parfois, et qui mène une vie tout ce qui a de plus simple et amoureux secrètement d'une camarade de classe, Takasaki. Nous avons Ririna, la fiancé de Nejima via la loi Yukari, une fille mignonne, gentille, franche et "vierge de la vie". Takasaki est la camarade de Nejima qui est elle aussi amoureuse de lui, elle est jolie, charismatique, admirée de tous, et pourtant triste à l’intérieur. Et enfin Nisaka, meilleur ami et amoureux de Nejima également, il est peu sociable, distant, froid mais pourtant heureux d'être dans cette classe. La relation de ces quatre personnages va être développée jusqu'au bout pour la plupart, et avec émotions, beauté, douceur, mélancolie, nostalgie, et tristesse. L'anime nous amène à nous poser un tas de questions sur l'amour idéal. Est-ce vraiment celui avec qui, par un calcul mathématique, on a le plus de points en commun ou faut-il laisser libre choix à chacun ? Si on casse cet avis gouvernemental, a-t-on des problèmes par la suite pour notre avenir ? L'amour doit-il être décidé par quelqu'un ? Qu'est-que "aimer" veut dire finalement ? Bref, nous avons de nombreuses questions abordées qui valent le coup d'être pensées. Petit bémol, Nisaka est le personnage le moins utile des 4. On découvre sa famille, son caractère, son quotidien, mais toutes ces relations sont passées sous silence. On ignore s'il finit par s'entendre avec Takasaki, s'il finit par parler de son amour à Nejima, on ignore même s'il a reçu son avis gouvernemental. C'est dommage d'avoir si bien traitée toutes les relations sauf les siennes. Je dirai qu'il fait pâle figure. Un anime qui prend fin avec tout autant de questions importantes et à quoi chacun peut y apporter sa propre réponse. Après tout, Nejima a-t-il fait le bon choix en décidant de ne choisir personne ? N'aurait-il pas dû dés le départ être clair sur ses sentiments ? Ou au contraire, n'a-t-il pas préféré son bonheur avant tout ... À chacun son avis !
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    HITMITSU (Drama) ∴ Legrimoired'unechouette ∴ Fiche

    Cela faisait des années, genre depuis sa sortie, que je souhaitais le voir et allez savoir pourquoi, j'ai toujours repoussé sa diffusion. Pourquoi ? À cause de la comédie romantique et du changement de corps qui intervint dans l'histoire. Les changements de corps, j'ai toujours eu du mal avec ce thème. Ne l'entendez pas ici comme changement de corps façon hybride mais bien comme deux personnages qui échangent leurs corps. Dans Himitsu, il s'agit uniquement de la mère qui devient donc sa fille et vous vous doutez bien que dans ce contexte, ça change beaucoup de ce que l'on a l’habitude de voir dans les dramas avec ce thème. C'est pourquoi, je l'ai choisi aussi bien pour le challenge de L'Explorateur dont le thème du mois était de voir un triangle amoureux (là aussi, forcément, ça allait changer la donne) mais aussi pour le challenge de Dungeon & Drama pour lequel je devais battre le monstre Lycanthrope et donc voir un drama avec un changement de corps. L'autre raison, la principale pour laquelle j'avais envie de voir ce drama malgré son résumé, c'était bien évidemment, son casting. Mirai Shida et Sasaki Kuranosuke ensemble ? Alors pour ce dernier, j'ai principalement vu des dramas où il y tenait des rôles bien secondaires et où on est pas censé faire attention à lui mais suffisamment pour que je finisse par le remarquer. En revanche pour Mirai Shida la c'est une autre histoire ! Elle fait partie de ces actrices que je suis depuis leur quasi-début et que j'apprécie beaucoup. Et n'oublions pas non plus Fukikoshi Mitsuru (dont j'ai pas mal de drama dans ma witsh-liste) et Hashimoto Satoshi (qui est dans le même cas et que j'ai pu voir déjà dans plusieurs dramas également). Bref, un casting qui me faisais rêver dès le départ et un résumé qui changeait un peu la donne. À sa sortie toutefois, beaucoup de gens craignaient que l’inceste avec la relation entre le père et la fille (toujours possédée par l'esprit de sa mère donc), soit trop présent suite à une interview avec Shida Mirai et Sasaki Kuranosuke dans laquelle ce dernier disait qu'il y avait une scène d'amour compliquée à tourner en raison de leurs différences d'âges. Là-dessus, je veux bien les croire mais que je vous rassure de suite, il n'y aucune scène d'amour explicite dans la série. En réalité, je n'avais qu'une crainte, que les scénaristes se plantent complètement avec cette histoire de changement de corps et que toute l'histoire ne soit pas crédible pour un sous ! Heureusement, ce fut très loin d'être le cas ! Au contraire, tout le drama respirait l'intelligence du propos et le gros problème que rencontrent Sugita Heisuke et Sugita Monami (ou plutôt Naoko) pour se comprendre et communiquer comme avant. Evidemment que Naoko voudrait plus de contacte entre elle et son mari, mais celui-ci a beau essayer, il voit le corps de sa fille lorsqu'il tente une approche pour la toucher et forcément, ça rend les moments intimes plus compliqués. Encore plus lorsque Naoko décide de réellement prendre la place de sa fille, de continuer à la faire vivre à travers elle et de reprendre sérieusement les cours en plus de se rapprocher de ses camarades de classe, dont l'amoureux secret de Monami qu'elle ne leur avait jamais présenté jusque là. À partir de là, entrent les problèmes de leur relation. Heisuke commence forcément à sentir un manque de relation sexuel et tente de trouver divers moyens pour y remédier et Naoko se sent évidemment bien trop vieille pour songer à sortir réellement avec Soma Haruki mais se sent néanmoins touchée par sa personnalité et les sentiments qu'il voue à sa fille, sans jamais vraiment se décider à quoi faire avec lui, être sérieuse ou pas. Très sérieusement, ce triangle amoureux m'a juste subjugué du début à la fin car lorsque l'on pense qu'il prend fin, ben non, Soma revient en force sur le devant de la scène et rend les choses encore plus compliqué entre Heisuke et Naoko. Quant à ce dernier, il tente tant bien que mal de préserver sa relation mais il aura face à lui deux grosses tentations, dont une que je trouve plus intéressante que l'autre parce que le personnage en question est justement, bien plus intéressant que l'autre. Je veux bien sûr parler de la femme du chauffeur de bus. L'enseignante n'avait rien de bien intéressant à part qu'elle faisait une bonne enseignante attachante, c'est tout. En revanche, la complexité de la relation entre la femme du chauffeur de bus, la fille de celle-ci et Heisuke était très bien mené dans l'ensemble. Bon dans un premier temps, j'avoue que j'étais quelque peu septique de l'idée saugrenu que voila. Qui irait aider la femme de celui qui avait tué sa femme (ou sa fille, question de point de vu) ? J'ai trouvé ça très chouette de voir que l'accident ne servait pas juste prétexte pour le changement de corps, mais qu'il restait un fil rouge constructeur du début à la fin pour l'avancer du scénario. J'étais contente de voir que l'actrice de Naoko ne serait pas juste un cadavre mais qu'elle reviendrait par la suite comme illusion des souvenirs de Heisuke et que le chauffeur de bus ne serait pas juste celui qui aurait tué tout le monde au cours du voyage, mais que Heisuke chercherait à comprendre pourquoi. Pourquoi ne s'était-il pas fait remplacer au dernier moment alors qu'il se sentait fatigué déjà avant de partir ? C'est le grand mystère du drama en fin de compte...Du coup au final, qu'en ais-je pensé ? C'est un drama sublime, merveilleux à voir, qui parle de différents problèmes quotidiens de façon très juste, en tentant d'apporter des réponses à ceux-ci mais sans être moralisateur à la fois. Il évoque aussi des sujets très dure comme les relations sexuelles pour les mineurs et les risques qu'ils encourent (le personnage de Yuri pour ça est excellent !) qui finissent par réellement se produire dans le drama, le regard des gens sur vous... En bref, je ne peux que vous le conseiller car je ne pensais vraiment pas adhérer à ce point. Pour moi, c'est également un des meilleures rôles de Shida Mirai, sûrement le plus compliqué à interpréter de sa carrière et c'est vraiment elle qui porte le drama sur ses épaules, elle s'en est brillamment sortie, tout comme son partenaire à l'écran ! L'OST n'apportait pas grand chose de plus au drama et par ailleurs, hormis le theme song, impossible de trouver autre chose. Comme souvent dans les drama japonais, contrairement aux coréens ou aux chinois qui choisissent plusieurs chansons lors du montage, la musique n'est pas spécialement importante et je trouve cette technique de réalisation très bien aussi. C'est l'une des nombreuses différences entre les Kdrama, les Cdramas et les Jdramas. Le theme song était pour ma part très bien choisi et apportait une certaine fraîcheur au drama qui aborde quand même beaucoup de sujets sombres. Faut dire que la voix de la chanteuse est sublime et il en est de même pour l'instrumentale. En revanche, je n'irais pas jusqu'à l'écouter en dehors du drama et je ne pense qu'il me restera en mémoire bien longtemps. La chanson n'a rien de vraiment marquant mais reste belle et sympa à écouter.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 19L Dont le titre comporte un seul mot ] BLOODIVORES (anime) ∴ poesies13  ∴ (Aucune fiche) Arrêté à l'épisode 5

    Ici nous avons un anime plus que moyen. En réalité, les principaux problèmes de cet anime sont contenus dans l'intrigue et les personnages. L'animation est raisonnable, les musiques ont été pour moi un petit coup de coeur surtout l'opening qui est en chinois si je ne me trompe pas. Côté personnages, beaucoup de clichés présents (l'amie amoureuse en secret, trahison entre potes, le mec invincible qui se fout de tout, le genre je suis mort mais en fait non...). Les personnages sont attachants, leur design est très cool, mais leur caractère peut parfois désorienter. Plusieurs flash back pas spécialement nécessaire d'après moi, et on sent les révélations à des kilomètres. Il y a du suspens mais les révélations sont trop prévisibles. Quand à l'intrigue, je dirai beaucoup de bruit pour pas grand chose. A la fin du visionnage, j'avais cette vague impression de n'avoir vu que le contenu réel de 4 à 5 épisodes au lieu de 12. Dans l'anime, il s'agit de 4 jeunes qui commettent un braquage de banque et se font arrêter. Ils sont ensuite "amenés" à Aori, un quartier ou une ville qui a été détruite suite à des expériences scientifiques. Dans cette ville abandonnée, ils vont devoir se battre face à des monstres, et faire attention aux autres détenus qui ont été amenés avec eux. Tous ces épisodes nous raconte plutôt comment cette petite bande de 4 amis tente de se sauver mutuellement et non de sortir d'Aori. Les combats sont donc plus ou moins long et sans grand intérêt avec l'histoire. En plus des problèmes liés à l'avancement dans l'histoire, nous avons des actions que je trouve peu cohérentes. Par exemple, l'un des 4 amis se fait poignarder par une épée et il garde l'épée dans son corps comme si c'était rien pendant un bon bout de temps. Les scénaristes ont enfin tenté d'y rajouter un côté comique (voir le coup du mec torse nu tout le long, genre il a pas trouver un seul haut à se mettre...) qui tombe régulièrement à plat. Bref, un anime qui avait du potentiel, et dont l'univers de départ aurait pu être exploité bien mieux et dont les secrets sont peut-être trop nombreux, un potentiel qui va vite tomber dans l'oubli.
     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    [ TRÉSOR 05: Qui compte moins de 10 votes sur nautiljon ] GLAMOROUS HEROES (Anime) ∴ poesies13 ∴ (Aucune fiche) Pas trouvé!

    Glamorous Heroes est une série animée de quelques minutes seulement, basé sur le jeu mobile MOBA. Du fait de la longueur en épisodes, l'intrigue et les personnages n'ont pas le temps de bénéficier d'un réel développement. D'après ce que j'ai compris, car oui je suis mauvaise en anglais et je n'ai pu le trouver qu'en japonais traduit anglais. Bref de ce que j'ai compris, il s'agit d'un groupe d'amis mené par un jeune homme du nom de Shidenkai, qui participe à un tournoi de jeu vidéo destiné aux joueurs amateurs. Le monde virtuel se compose de 7 sections, on dirait un peu une grande île avec en son centre une grande cathédrale. Le but du jeu est de récupérer 7 clés et de vaincre le boss final, Beelzebub, à la cathédrale. Les graphismes sont correct, cependant, l'animation manque un peu de fluidité. On remarquera ici que les effets sonores ont clairement la priorité sur les musiques. Les combats sont bref (toujours à cause du manque de longueur) et les personnages sont décrit de manière à comprendre l'histoire. L'intrigue reste simple et facile à cerner. Je trouve que cet anime a une certaine originalité dans ce monde virtuel qui est dirigé par 3 "filles" aux cheveux roses ou plutôt 3 entités virtuelles. En somme, un anime qui remplit parfaitement son rôle que je qualifierais de publicité pour le jeu sur téléphone. Malgré le format de 5 minutes par épisodes, l'histoire n'en reste pas moins attrayante et intéressante.
     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     

    [ TRÉSOR 11: Que je dois voir depuis longtemps ] OURAN HIGH SCHOOL HOST CLUB (Anime) ∴ poesies13 ∴ Fiche

    Voici un anime que je qualifierais de bien, mais qui n'est pas spécialement mon genre. Je n'ai pas été particulièrement emballée, que ce soit la musique, l'animation et ces graphismes que je trouve "ancien" bien que spéciaux et originaux, l'intrigue qui n'a aucun but réel si ce n'est résoudre divers problèmes sur leur chemin, ou les personnages avec lesquels je n'apprécie ni leur caractère respectif, ni leur humour, ni leur stupidité parfois. L'opening possède typiquement le genre de phrase qui ne sors plus de la tête pendant un bon moment. Je parle des non moins célèbres mots "Kiss, Kiss fall in Love" ! Anime qui est néanmoins un incontournable du début du yaoï je dirai, grâce à nos deux jumeaux Hikaru et Kaoru Hitachin. Il s'agit en effet d'un club d'hôtes dans un lycée de bourges. Ce qui déjà me fait tilter (je n'aime pas les gens qui ont pleins d'argent et le balance à la figure des autres). Et dans ce club, nos amis jouent de leur atout pour plaire aux filles. Les jumeaux font donc fantasmer ces jolies demoiselles avec un amour interdit. Un anime que je conseille mais que je n'ai pas aimé. J'avais parfois l'impression de m'ennuyer. Le seul moment où je me suis dit, chouette c'est enfin rythmé, c'est les derniers épisodes. Mais c'est par là qu'il fallait débuter notre histoire enfin.

     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    WHO ARE YOU (Drama) ∴ darkingdom ∴ Fiche

    J'ai tout d'abord choisi de regarder un drama pour ce thème car les triangles amoureux... en fait, il y en a pratiquement dans chaque drama coréen xD Pourquoi Who are You en particulier ? Surtout qu'en soit, c'est un drama fantastique/policier... Tout simplement à cause du synopsis sur Nautiljon qui annonçait clairement un triangle amoureux dans le drama (puis, il était sur ma liste de drama à regarder). Du coup, je me suis frottée les mains et me suis lancée... Ne lisez pas le synopsis de Nautiljon. Ni même celui de Dramapassion, site sur lequel j'ai regardé le drama. Il vous spoil légèrement xD Voici mon propre synopsis qui vous laissera des surprises : "En 2007, l'inspectrice Yang Shi On est témoin d'un trafic de drogue et du meurtre de l'un de ses confrères. Malheureusement, elle est assommée et tombe dans le coma. Après 6 ans, Yang Shi On se réveille sans aucun souvenir de cette nuit et de la personne défunte. Cependant, une toute nouvelle faculté lui est attribuée : celle de voir les morts. L'inspectrice reprend tout de même un poste au sein de la police : au service des objets trouvés. Avec l'aide du détective Cha Gun Woo, Yang Shi On va aider les morts à partir des objets trouvés tout en essayant de ce remémorer cette fameuse nuit de 2007." Vous en dire plus vous gâcherais tout plaisir et tout suspense. Ce qui fût mon cas en regardant le drama. Vous me direz "mais où est passé le triangle amoureux dans l'histoire ?". Il y est... Mais ce n'est absolument pas le thème principal du drama. C'est d'ailleurs un triangle amoureux particulier et lisse, où les protagonistes ne se disputent pas. Mais chuuuut, regardez le drama si vous voulez en savoir plus :P Autrement, Who are You est un chouette drama mêlant le policier et le fantastique. Il m'a un peu fait pensé à Master's Sun mais dans un cadre plus... policier. Après, il est assez "classique" mais, malgré les rebondissements prévisibles, on ne s'ennuie pas. Les réactions de stupeurs de l'actrice principale s'atténuent au fil des épisodes (elle fait tout le temps la même tête bizarre xD) et le drama nous fait verser notre petite larme habituelle ! Bref, j'ai passé un chouette moment à regarder ce drama, ce fut un réel plaisir de retrouver ces acteurs que nous connaissons si bien maintenant <3
     

    22 commentaires
  • Thème de Septembre: Qui se déroule dans un milieu artistique

    WELCOME TO THE BALLROOM (Anime) ∴ darkingdom  ∴ Fiche

    En ce moment, tout mes visionnements sont des conseils. Du coup... WAAAAA, j'aime cet anime ** A savoir que cet anime est basé sur la danse de salon (que j'apprécie regarder, notamment avec notre célèbre émission "Danse avec les Stars") de compétition ! Donc nous avons tous les ingrédients d'un bon anime sportif également ! J'ai beaucoup apprécié suivre l'entrée de Tatara (le héros) dans le monde de la danse de salon, la façon dont il évolue, qu'il prend exemple sur les plus expérimentés, etc. Les personnages ont tous une personnalité, montre que la danse n'est pas une simple pirouette mais bien un véritable exploit sportif et un sport "d'équipe" et de réflexion. Du travail ! J'aime beaucoup les messages renvoyer par cet anime ! Concernant le style... Les premiers épisodes font légèrement piquer les yeux : le chara design les rends tous psychopathes je sais pas pourquoi xD Les yeux sont fort accentués, les membres très longs et anormalement cambrés (peu naturel) en plus des sourires forcés (bah faut bien sourire en danse ><) et des coulées de transpiration. MAIS, les premiers épisodes passés, on s'y habitue. Ce sont des détails qui renforce le sérieux, la prouesse et la difficulté de la danse de salon en compétition. Un petit manque, pour moi, de musique (on voit beaucoup la danse mais on entend peu la musique sur laquelle il évolue) et de show (les danses sont souvent coupées par des réflexions, flashbacks, explications ou ressentis). Bref, je recommande moi aussi cet anime, plein de passion, de dynamisme et de magnifiques robes <3 J'attends la suite avec impatience.

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    TSUKIUTA THE ANIMATION (Anime) ∴ poesies13 ∴ Fiche 

    Un anime dans lequel je n'étais clairement pas dedans. L'animation reste correct pour un anime de style musique. En même temps, à part les clips/musiques/openings et endings en mode 3D bizarre, il n'y a pas grand chose à animer faut dire. Nous suivons ici 2 groupes d'idols de 6 chanteurs chacun : Six Gravity et Procellarum. Et l'intrigue tourne entièrement autour d'eux façon aventures ; aucun réel suspens, aucune profondeur dans les personnages, buts et champs de caméras, et le côté comique ne l'est pas vraiment de mon point de vue. Nous avons là un anime qui est, et c'est plus qu'une certitude, un anime que je rangerai dans la catégorie fan service. Que des beaux gosses, des idols en plus, qui chantent super bien, qui prennent la pose version sensuelle à des moments qui ne s'y prêtent pas, et même une énorme tendance (où c'est mon radar yaoï qui s'est mis en marche) au shonen-ai avec une formation de duo. Tous les membres des 2 groupes, soit 12 au total, sont régulièrement par même groupe de deux personnes. Et en parlant de ces chanteurs -et acteurs/animateurs accessoirement, je n'ai pas aimé les personnages. Ils sont tous présentés de manière assez vague et sont sans profondeur. Quant à l'intrigue, c'est en réalité une espèce de suite d'aventures sans liens si ce n'est la musique, avec 0 suspens. Rien que dés le premier épisode, on suit une jeune fille fan d'un des membres du groupe Gravi. Elle veut s'acheter des goodies spéciaux uniquement présent à un événement où il est possible d'y rencontrer son chanteur préféré. Mais elle est malade et y envoi son frère à la place. J'ai donc pensé avec logique que l'anime allait se centrer sur ce petit duo auquel on s'attache rapidement. Et bien absolument pas ! Ces deux personnages (malgré un bref clin d’œil vers la fin de l'anime) ne sont là que pour présenter les deux groupes dont il est question. Un épisode complet pour une présentation... Dans le même genre, et ce n'est pas vraiment du spoil, mais le dernier épisode est un mini résumé de l'anime. Il s'agit d'un concert commun entre Gravi et Procella. Et si tu as suivi tous les openings et endings, tu as vu tout le dernier épisode. On a carrément droit à des images des endings sur l'écran géant derrière les chanteurs. J'ai d'abord pensé qu'on ne les voyait pas souvent chanter dans l'histoire mais c'est parce que toutes les chorés sont à la fin. Nous n'avons même pas droit à une phrase de fin de concert, juste la musique bonus et fin nette. "Pas de revenez nous voir en concert" ou "Merci d'être venu au concert", non rien. J'ai vérifié par curiosité, mais je peux pas croire que le studio à l'origine de ça soit le bon studio. Oui, nous parlons bien du studio Pierrot. Celui à l'origine des animes tels que Bleach, Naruto ou encore Tokyo Ghoul. Bref un petit 8/20 et c'est déjà beaucoup.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 13:  Dont le titre comporte 3 voyelles différentes ] TSUKIPRO (Anime) ∴ poesies13  ∴  Fiche 

    Tsukipro est une sorte de suite à Tsukiuta. On y retrouvera d'ailleurs les groupes de Procellarum et de Six Gravity déjà présent dans Tsukiuta. En plus de ces deux groupes, nous avons l'apparition ici de 4 nouveaux groupes : Soara, Growth, Quell et Soids. Une saison 2 est normalement en préparation donc j'espère que de 2 à 4 on ne risque pas de passer à 8 nouveaux groupes dans la saison 3;) D'ailleurs il s'agit ici du petit point relou, c'est le nombre de personnages. Se rappeler de tous les personnages car il commence a y en avoir un paquet de groupes et par conséquent de personnages, c'est pas évident. Mêmes problèmes concernant l'épisode 12 qui est un condensé de l'anime et du 13 qui est un concert. Le concert démarre direct sans préambule et se termine aussi sec sans dernier mot. Concernant le fond, il y a du mieux par rapport à Tsukiuta. Je parle ici du caractère des chanteurs, et des musiques. Mais l'intrigue reste pareil, toujours sans réel suspens et le comique ne m'a pas fait rire. Cependant comme dit juste avant, le passé de certains personnages est mis en avant. J'ai trouvé une amélioration au niveau des activités auxquels ils participent. Bref un anime qui n'atteint pas la moyenne malgré tout !

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    ONE MORE HAPPY ENDING (Drama) ∴ Legrimoiredunechouette ∴  Fiche

    Vu rapidement en diagonal dans le cadre du challenge de l'Explorateur, j'avoue ne pas vraiment m'être attardé dessus. Il ne faisait pas parti de ma liste à voir à la base et le thème du mois était de voir un drama se déroulant dans le milieu artistique. Ce qui me plaisait ici était déjà l’esthétique de l'affiche mais aussi le contexte de mettre en avant un groupe de trentenaire. En réalité, j'ai eu l'impression de revoir 20th century boys and girls et donc, j'aurais très certainement dit ça sur la chronique de ce dernier si j'avais vu celui-ci avant (puisqu'il est sorti avant). Du coup, oui, dès les premiers épisodes, l'ambiance m'a fait pensé à ce drama. Ensuite, les personnages n'avaient rien d’exceptionnels, vraiment, avec toujours les mêmes scènes clichés et les mêmes caractéristiques chez les protagonistes. En revanche, le drama était assez drôle par moment c'est vrai  (le début de l'épisode 2 était excellent avec nos deux héros complètement bourrés) mais malheureusement, même celui-ci devenait parfois lourdingue et la réalisation était sans plus. Bref, très mitigée sur beaucoup de choses et plus de négatifs que de positives, c'est dommage...


    11 commentaires
  • Thème d'octobre: Doit avoir au moins un personnage d'épouvante

    DEVIL'S LINE (Anime) ∴ poesies13  ∴  Fiche 

    Un petit coup de coeur cet anime. J'ai beaucoup aimé l'histoire et son originalité qui mélange vampires, sang et sexe. L'animation et la musique sont très sympathiques. Pour ce qui est des personnages, ils sont super attachant, surtout notre couple principal composé de Anzai et de Tsukasa. On a envie de suivre leurs aventures et d'encourager leur histoire d'amour. On les voit tous les deux évolués dans un monde qui nous paraît froid et solitaire. L'anime est en réalité très sombre, on y dépeint une partie politique avec la mise en avant des vampires sur la scène publique et donc des émeutes des personnes anti-vampires. On y parle de la difficulté d'aimer un vampire, qui devient violent à la moindre goutte de sang quitte à tuer son compagnon ou sa compagne, au travers de quelques affaires de police en fond. Et pour l'intrigue, nous avons ici une histoire qui comporte ce qu'il faut pour garder son lecteur en haleine : suspens et enquêtes sont au rendez-vous avec un "méchant" dans un premier temps, puis on découvre que le "méchant" n'est en fait pas réellement celui de l'histoire. Nous avons en effet un homme qui personnalise l'ennemi au travers d'un traître au sein de la police, mais en réalité, nous avons un second ennemi qui est la société en elle-même. Une intrigue des plus poussées et des plus sérieuses. Autre aspect intéressant, cette histoire d'amour entre nos deux protagonistes qui n'est pas une véritable romance comme dans les livres mais bien de l'amour comme dans la vraie vie. Un amour qui n'est pas facile mais qui existe pourtant bel et bien
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 06: Dont tu n'as jamais entendu parlé ] TADA-KUN WA KOI WO SHINAI (Anime)  poesies13 ∴ Fiche

    L'anime Tada-kun wa Koi wo Shinai est un anime plutôt classique. Il s'agit ici d'une histoire d'amour entre une jeune étrangère riche héritière, Teresa Wagner, et un jeune japonais au lycée qui fait partie du club de photographie, Tada Mitsuyoshi. Romance assez cliché pourtant prenante grâce notamment à certains plans de caméra bien pensé. Autre cliché, celui de la copine de l'héroïne qui est amoureuse de l'homme qui lui aime l'héroïne (vous avez tout compris ? ^^). On a aussi droit à la fameuse phrase cliché : "on appartient pas au même monde". Bref quelques clichés qui pourtant n'ont en rien gêné mon visionnement. L'histoire est légère, les personnages sont abordés avec douceur et pertinence, et ils sont tous très sympathiques. Mon petit couple préféré restera le duo de personnes âgés qui vient régulièrement au café où vit Tada. Petit plus également pour l'Ending que je vais mettre dans mes favoris. Il est super joli et poétique. J'ai eu quelques difficultés personnelles à apprécié l'ami de Tada, Kaoru. J'avais un peu de mal avec son caractère survolté en permanence. Mais il reste un excellent ami. Un anime que je conseille à toute personne souhaitant passé un moment agréable rempli d'émotions.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    A KOREAN ODYSSEY (drama) ∴ darkingdom  ∴ Fiche

    Mon choix s'est très vite porté sur A Korean Odyssey (Hwayugi pour les intimes ~) concernant ce critère ! Il avait enjaillé tout le monde a sa sortie et avait fait tellement parlé de lui. Que ce soit en bien, très bien ou... mois bien ! Et je concède que tout n'est pas parfait dans ce drama. Niveau scénario et casting : de la bombe. On est dans un drama purement fantastique avec des démons, des divinités, des esprits, des zombies, etc. Très bien interprété par chacun des acteurs (impossible de ne pas en avoir au moins vu un dans un drama). On a de l'humour, de la romance, du suspense. Jusque là, top top top ! Les premiers épisodes mettent le décor et l'histoire en place, on voit déjà comment vont plus ou moins tourner les choses et... le couac arrive... Les choses tournent... mais toujours dans le même sens. Le drama devient long, ainsi que la romance qui devient un traditionnel "je t'aime moi non plus" en grande puissance. Surtout qu'au dénouement final... on se demande si toute la première partie du drama était vraiment nécessaire. Pas qu'elle soit nulle mais je l'ai pas trouvé vraiment en "harmonie" avec le début du drama. En gros, on aurait pu diminuer les épisodes de moitié ! Aillant fait une petite pause (par manque de temps, pas d'envie) peu après la moitié du drama, j'ai continué et bien apprécié. Maintenant, je peux comprendre que le drama a pu frustrer beaucoup de personne. Si vous êtes pas fan des romances "court après moi que je t'attrape", passez vraiment votre chemin, vous allez piquer une crise de nerf. Si vous êtes bon public comme moi et que vous aimez malgré tout l'univers fantasy/fantastiques, c'est pour vous ~


    11 commentaires
  • Thème de Novembre: Avec un changement de corps

    KNIGHT'S AND MAGIC (Anime)  poesies13  ∴ Fiche

    Un anime à la tendance comique, c'est ce que je dirais de Knight's & Magic. En soi, il s'agit ici d'un conte ou d'une légende. En effet, tout au long des épisodes nous avons l'histoire qui nous est contée par une narratrice. Je m'attendais presque à entendre le fameux "il était une fois" par moment. Et comme toute légende, on nous raconte une histoire de monstres et de héros qui se battent. Nous suivons les aventures de Eru, un jeune garçon qui s'est réincarné. Il adore les robots, c'est une véritable passion chez lui. Et ce nouveau monde rempli de Chevaliers va lui donner entière satisfaction. Les premiers épisodes racontent ses débuts, son changement de corps, son âme va intégrer le corps de Eru qui est un enfant d'environ 6 ans je dirais, sa rencontre avec ses amis, puis son entrée à l'académie, ses connaissances incroyables qui lui donnent d'ailleurs un certain aplomb face aux adultes, et enfin son intégration au sein de l'ordre du phœnix argenté. Qu'on se le dise donc, dans ses premiers épisodes, il ne se passe strictement rien, mais rien de passionnant. Et pourtant, ce personnage qu'est Eru ne m'a pas une seule fois ennuyé. Même si l'intrigue se résume à un conte de fée, j'ai beaucoup ri en suivant les idées toutes plus dingues les unes que les autres de notre héros. La deuxième partie de l'anime nous tient encore plus en haleine avec des combats ente deux forces que tout oppose. Concernant les autres personnages, il aurait été intéressant de voir leur passé mis en avant ainsi que leurs motivations. L'accent n'est mis que sur les péripéties au présent. Un anime de mechas plutôt singulier qui mélange magie et mécanique à regarder.

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    [ TRÉSOR 01:  L'affiche doit compter au moins 3 personnages ] UMA MUSUME PRETTY DERBY  poesies13 ∴ Fiche 

    Cet anime est un anime amusant qui parle de rêves et d'espoirs. Le concept est ici très original puisqu'il s'agit de filles-juments (chacune d'elles possèdent une queue de cheval et des oreilles de cheval). Je me suis d'ailleurs demandé si elles avaient de vraies oreilles ! ^^ Ces filles-juments sont destinés à s'affronter lors de différentes courses. Et nous suivons ici Special Week (oui oui, on pourrait faire une bague par prénoms car même les prénoms sont pensés pour des chevaux de courses). Special Week ne rêve que d'une chose, c'est courir aux côtés de Silence Suzuka (les prénoms je vous l'avait dit ;) ). Cet histoire est abordé de manière intéressante avec la découverte des courses de chevaux comme dans la vraie vie. On y découvre une vie pleine de victoires comme de défaites, de défis et de duels. Des personnages tous plus attachants les uns que les autres et même une petite apparition d'un personnage français. Ce qui m'a fait penser à un passage d'Olive et Tom avec toujours cette vision du français, ici française, blonde aux yeux bleus, qui arrive sur un tapis rouge et qui porte une tenue de style royale. Je me demandais presque où étais son cheval parfois. Un anime plein d'humour et de sérieux à la fois qui en fera rêver plus d'un.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 10:  Qui a un nombre impairs d'épisodes ] WOTAKU NI KOI WA MUZUKASHII (Anime)  poesies13  ∴  Fiche 

    Un anime que je qualifierais d'ennuyeux. Il est pas mauvais, loin de là, mais j'apprécie les histoires qui ont de l'action et du suspens. C'est ce qui donne envie de voir la suite d'un anime. Hors ici nous n'avons rien de plus que le quotidien bien que comique, de 2 couples otaku qui travaillent ensemble dans la même entreprise. Nous avons donc des références connues du grand public comme Card Captor Sakura ou encore du langage jeux vidéos et du yaoï, mais rien de palpitant. Toutes les personnes qui le regarderont et adorent lire, jouer et acheter les dernières nouveautés mangas et figurines s'y reconnaîtront. Pour ce qui est de l'animation et du design, ils restent simples et sympas, quant à la musique j'avoue avoir un noté un petit quelque chose pour l'opening et sa musique entraînante. Un anime qui reste bien mais qui m'a pris du temps puisqu'ici, à la fin de chaque épisode, on pouvait considérer que la fin était là, tout est bien qui finit bien. C'est donc une suite de petites histoires entre amoureux et collègues de travail.

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    [ TRÉSOR 15: Commençant par la lettre U ]  UCHIAGE HANABI, SHITA KARA MIRU KA YOKO KARA MIRU KA (Film d'animation)  poesies13  ∴  Fiche 

    Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit ici d'un très beau film d'animation romantique et fantastique. Les musiques sont magnifiques et les plans d'animations sont pour certains sublimes. Je pense surtout aux plans concernant les feux d'artifices et les plans marins par exemple. Ce film d'une heure et demie raconte l'histoire de la "rencontre" entre Nazuna, jeune fille assez discrète et Norimichi, jeune garçon plutôt silencieux mais très gentil. Nazuna, Norimichi et Yusuke, ami de Norimichi, décident de faire une course de natation. Le gagnant pourra accompagner Nazuna aux feux d'artifices en soirée. Mais là, tout dérape grâce à une petite boule de verre qui est magique et exauce les souhaits. Le film se base sur le petit morceau de phrase : "Et si j'avais...". Ce qui est difficile d'approche car au début, les scènes s’enchaînent, on comprend vite que la bille en verre peut ramener dans le passé, avant de se rendre compte qu'il s'agit plutôt d'autres mondes je dirais. Bref, l'intrigue qui paraît simple est en fait pus complexe qu'il n'y paraît. Je suis pas sûre d'avoir tout compris moi-même. Pour ce qui est des personnages, ils sont tous assez peu mis en avant finalement. On ne connaît pas la vie réelle de chacun, ni les sentiments de tous les personnages secondaires. Les seuls personnages sur le devant de la scène sont Nazuna, Norimichi et Yusuke. Les relations entre Nazuna et sa mère ainsi que son beau-père ne sont pas vraiment traités alors qu'il s'agit pourtant de la raison pour laquelle Nazuna tente de se sauver. Pour finir, si vous regardez ce film en espérant une histoire profonde, passez votre chemin. Vous n'avez ici qu'une relation amoureuse entre Nazuna et Norimichi basé sur des choix de vie au moment présent et rien d'autre. Cependant le film reste agréable à regarder.

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


    23 commentaires
  • Thème de Décembre: Regarde un anime ou un drama hivernal

    YUME OUTOKU TO NEMURERU 100-NIN OUJI-SAMA (Anime) ∴ poesies13  ∴ Fiche

    Il s'agit ici très clairement d'un anime tiré d'un jeu vidéo "otome game" pour téléphones portables. On y trouve tous les clichés de ce type. En premier lieu, une jeune fille, la seule, qui est une princesse et qui fait la rencontre de beaux garçons tous princes. Tu fais en sorte qu'elle soit pas trop cool, un peu niaise et simple d'esprit, qu'elle n'est pas de rôle à jouer (elle fait littéralement que regarder tout le long), et elle n'a pas de prénom non plus, c'est la princesse et c'est tout. Tu lui colles un animal en peluche qui est censé tout connaître du monde des rêves, et voilà, nous avons l'héroïne. Puis tu places sur sa route divers beaux princes, chacun son royaume avec ses problèmes à résoudre, et donc l'intrigue (non histoire, intrigue c'est un peu fort) coule de source. La résolution des problèmes d'un royaume et de son ou ses prince(s) sur un à deux épisodes. Puis l'anime se termine en 12 épisodes puisqu'il s'agit d'une adaptation de jeux..... Voilà pour la trame principale. Bien que le sujet aurait pu être fort intéressant, le thème du rêve, il passe presque entièrement à la trappe. Il fait figure d'actions pour que l'aventure avance et que la princesse et ses compagnons ait une raison de voyager et d'aller à la rencontre de tous les autres princes surtout. Pour le reste, ça rend l'anime banal et sans grande beauté, beaucoup de plans fixes, un peu de magie avec un anneau et des cauchemars pour rendre l'adaptation plus crédible et le tour est joué. Nous avons là, une parfaite adaptation de jeux en anime.
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    [ TRÉSOR 07:  Choisi au hasard ] SABAGEBU  poesies13 ∴ Fiche 

    Un anime que je n'ai pas aimé du tout. Il n'est pas mauvais et si vous aimez les animes avec des suites de petites histoires qui n'ont pas d'intérêt, qui sont comiques et carrément what the fuck, cette anime est pour vous. Pour ma part, je préfère les animes avec un minimum de sérieux, des personnages attachants, des musiques poétiques et une histoire disons plus terre à terre.  Nous suivons ici Sonoa Momoka, jeune collégienne, qui va après de nombreuse péripéties s'inscrire dans le club de Survival Game. Avec les autres membres, Miô Ôtori la diva du collège, Maya Kyôdô, Urara Kasugano l'admiratrice et protectrice de Miô, Kayo Gōtokuji la fan de cosplay toujours déguisé ou camouflé et Platy, l'animal de la série, le canard, Momoka va devoir faire preuve de courage et de force pour survivre à ce club et à ses entraînements plus bizarres les uns que les autres. L'intrigue n'a pas vraiment de sens, elle en a dans le what the fuck. Histoires de poids, d'entraînements dans un temple, de maladie inconnues, en passant par les classiques histoires de parle pas à l'idole de notre école, nous avons là toutes les petites scènes indispensables à un anime comique qui enchaîne blagues sur blagues. L'animation est des plus moyennes et la musique ne dégage rien de spécial. Quand aux personnages, je n'apprécie ni leur design, ni leur personnalité étrange. Cet anime est réellement un comique de comique et c'est tout. Si c'est des combats de Survival Game, je pourrai plutôt vous conseiller le très bon Aoharuu x Kikanjuu qui fait preuve de beaucoup plus de classe et de sérieux. 
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 08:  Doit être sortie en 2016 ] NORN9 ~ NORN + NONETTO ~ (Anime)  poesies13  ∴  Fiche 

    J'avais quelques doutes avant de commencer cet anime. Mais ils se sont envolés dés le premier épisode. Il y a des problèmes au niveau des personnages qui sont nombreux et comme l'anime n'a que 12 épisodes, il est évident que le développement de ces personnages est trop rapide et peu développé. Pour ma part, j'étais tellement absorbé par les couleurs, l'univers, le thème abordé, les thèmes secondaires très sérieux et qu'on se pose dans la réalité également, la poésie des histoires qui tournent autour des héros, le romantisme et disons le, un vrai baiser pas le genre ils sont amoureux mais se le disent pas comme souvent, que j'ai en réalité carrément mis de côté les gros problèmes de personnages et les révélations trop rapides. L'histoire nous propose un concept assez innovant. Nous avons des personnages avec des capacités spéciales, au nombre de 12, qui ont été réunis au sein de Norn9, un navire volant dans le ciel. Ce navire sert notamment à exécuter le "Reset". C'est-à-dire une remise à zéro de l'humanité lorsque celle-ci est en guerre. Ce concept de Reset est très intéressant, il nous permet de réfléchir sur des choses comme la vie sans amour vaut-elle d'être vécue, un futur doit-il être décidé à l'avance ou non, ou encore vaut-il mieux vivre sans l'amour de sa vie ou recommencer éternellement à revivre juste pour profiter de l'amour de sa vie. Les musiques et les couleurs sont magnifiques. L'animation manque d'un petit quelque chose quand a elle mais je ne saurai dire quoi.

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    VIOLET EVERGARDEN (Anime)  darkingdom  ∴ Fiche

    UNE PERLE ! Violet Evergarden est un Slice of Life (Tranche de vies) des plus touchants. Je n'aime pas ce genre habituellement car, la vie plate des gens... pas vraiment pour moi. Mais ici, on assiste à la vie d'une ancienne soldate (de 14 ans... elle en fait minimum 18 mais passons), traitée comme un outil de guerre, une machine à tuer, qui n'éprouvait aucune émotion. La guerre terminée, Violet se remet de ses lourdes blessures et doit trouver une nouvelle façon de vivre. C'est en se lançant dans le métier de "poupées automatiques de souvenirs" (des personnes rédigeant des lettres pour les autres) qu'elle va réellement apprendre à vivre, à comprendre les sentiments et émotions humaines. Ceux des autres mais, les siennes aussi. Bref, un anime tellement bouleversant qui aborde des sujets sensibles tel la réinsertion d'après-guerre, la perte d'être cher, la compréhension de la nature humaine ainsi que les sentiments humains. Puis, ce chara design magnifique ainsi que cet ending ** Bref, je suis sous le charme de cet anime. Une saison deux est normalement prévue mais la première se suffit déjà à elle-même !
     
    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
     

    [ TRÉSOR 18:  Regarde un harem ] DEATH MARCH TO THE PARALLEL WORLD RHAPSODY (Anime)  poesies13  ∴  Fiche 

    Un anime pour lequel j'en attendais peut-être un peu trop. Oui, vous l'aurez compris, petite déception pour moi. N'ayant pas encore vu Sword Art Online, je n'ai pas de réel point de comparaison concernant le genre, mais je pense que si vous cherchez un anime de type RPG/Jeux vidéos avec actions, intrigue, suspens et romance, il vaut mieux passer votre chemin et regarder SAO ou encore No game No life. L'histoire suit celle d'un jeune homme qui travaille comme programmeur de jeux vidéos en entreprise et cet homme semble très très occupé par son travail. Il va jusqu'à passer 30 heures sans dormir et finira par s'endormir sous son bureau. Il se réveille alors dans un autre monde, un monde style RPG. Il prendra le pseudonyme de Sâtou et va parcourir ce monde en quête d'informations diverses. Si l'intrigue est mal exploitée, le mode jeu vidéos, lui l'est. On est instantanément plongé dans les mécaniques de ce qui fait un RPG : la présence d'un inventaire qui permet la conservation de divers objets, la notion de points de magie (mana), de niveaux (level), de puissance, d’interaction avec d'autres personnages, de quêtes annexes, d'armes multiples, de légendes, de monstres, de villes, de marchés, d'échanges... bref ces 12 épisodes nous permettent de découvrir le fonctionnement de ce jeu bien réel pour notre héros. Et c'est ici que réside le problème. Tout au long de l'aventure, il fera connaissance avec d'autres personnages, féminins pour la quasi totalité, qui l'accompagneront dans sa découverte quotidienne. Mais jouer à un jeu c'est bien, mais regarder un jeu sans jouer c'est souvent ennuyeux. Bien c'est un peu ce qu'on ressent ici. Point de combat mythique alors que notre héros est très fort et que de tels combats auraient été superbes a regarder. Point non plus de suspens, uniquement de petites quêtes secondaires avec des personnages peu mis en valeur. Prenons l'exemple des 3 esclaves à qui Sâtou donnera un nom avant de les laisser l'accompagner. Hormis le fait que celles-ci soient des esclaves, tout ce qu'on peut dire c'est qu'elles ne sont pas humaines à 100%, qu'elles obéissent à leur maître et qu'elles adorent la viande... Un autre exemple ? Lulu, jeune esclave de 14 ans qui va aussi l'accompagner, son grand-père était japonais et elle est hyper timide, cette fille est un personnage qui doit posséder 8 lignes de dialogues maximum. Autre chose qui est insupportable, acceptable si tu as 2 personnages mais chiant à partir de 3 et plus. C'est de voir chaque compagnons répondre par l'affirmative à un ordre donné par le personnage principal. Juste pour montrer le visage content de chacun et pour que chacun ait son petit quelque chose à dire. Dernier aspect qui rend le tout inutile, un tout petit passage de l'anime, une vision. Dans l'épisode 8, Sâtou et ses compagnons tombent sur des ruines qui lui font penser à un torii (portail japonais). En le regardant, des "souvenirs" (?) lui reviennent. On y voit une déesse qui lui dit de devenir dieu s'il veut rester avec elle. Un suspens pas utile puisqu'on en saura pas plus. C'est un anime qui avait pourtant du potentiel au niveau de l'histoire, mais une intrigue qui restera en surface. La musique ne marque pas, mais elle correspond parfaitement à ce qu'on pourrait avoir comme son dans un jeu. L'animation manque par moment de fluidité et de vitalité.

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     « Le challenge se termine le 31 décembre 2018, les avis seront toujours acceptés après la date, veuillez par contre noté qu'un autre challenge sera en cours à partir du 1 janvier 2019! Bon temps des fêtes & bon visionnement à tous! »


    5 commentaires