• Assassin's Creed: Valhalla est le petit dernier de la franchise d'Ubisoft. Étant super fan de la série, je me voyais mal de ne pas commencé cette rubrique par ce jeu aussi populaire! Celui-ci est disponible depuis hier. Les gens se l'arrache! Et à ce qu'on peut voir de la pochette, la culture viking, sera bien sûr, au coeur de l'aventure. Il faut aussi avoué que depuis Origins, Ubisoft a mis la barre haute afin que la série prospère d'avantage. Et puis, c'est par Odyssey que la franchise à connu son moment de gloire. Ce second souffle va peut-être faire en sorte que les amateurs de la série l'apprécie plus.

    • Studio de développement : Ubisoft

    • Éditeur : Ubisoft

    • Plateformes disponibles : PC, PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series X, Stadia

    • Plateforme de test : Playstation 4

    • Classement : M

    • Prix : 79,99$

    • Site officiel du jeu

    Assassin's Creed: Valhalla - De Norvège à l'Angleterre

     LE PROLOGUE

    On commence l'aventure dans la peau d'un jeune enfant Norvégien, Eivor, fils de Varin, un roi. Fêtant une nouvelle alliance avec Styrbjorn, le roi de Fornberg, le village est attaqué par les troupes de Kjotve, le Cruel.  Il s’agit en réalité d’une trahison. De la main de Kjotve, Varin est sauvagement tué sous les yeux d’Eivor. Sa mère n’est pas épargnée, se faisant littéralement poignarder dans le dos.

    Auprès de Sigurd, son frère d'arme, Eivor s'enfuit afin de survivre. Chevauchant un cheval, les deux protagonistes se retrouvent projeté en bas d'une falaise sur un lac gelé. Eivor se fait ensuite attaquer par un loup alors que Sigurd, inconscient, gît au pied de la falaise, non loin de lui. 

    AU COEUR DE LA CULTURE VIKING

    Après cette fin brutale, le joueur aura donc le choix de choisir le sexe de son personnage mais gardera tout de même le nom d'Eivor.  D'ailleurs, il semble intéressant qu'on puisse changé de sexe comme bon nous semble tout au long de la partie, ce qui n'était pas le cas pour Odyssey

    Le joueur incarnera de nouveau Layla qui traîne avec elle, l'artéfact trouvé auparavant en Grèce. Elle pense que cela influencerait la séquence ADN d’Eivor dans l’Animus. Ainsi, le genre d’Eivor ne serait pas assuré. Néanmoins, Layla n’avait pas conscience que cela engendrerait ce genre d’inconvénients.

    Suite au prologue & à la création de notre avatar, nous retrouvons désormais Eivor au coté de son frère, Sigurd, Désormais adulte, une soif de vengeance à grandit dans le coeur de notre protagoniste.  Il veut regagner l’honneur de son père en éliminant Kjotve. Sigurd a le même but en tête mais aimerait au moins reprendre les terres qui appartiennent au clan des corbeaux. Leur quête de vengeance ne sera pas bien longue puisque le clan s’en prendra à Kjotve et ses troupes. Kjotve sera vaincu lors d’un combat singulier l’opposant à Eivor. Suite à l'attaque, le clan se réunit auprès d'Harald, le future roi de la Norvège. À ce moment, Styrbjorn abandonne son titre afin de devenir le sujet d’Harald. Surpris de la décision de son père, Sigurd qui se proclamait déjà roi au décès de son père, se voit contraint de l'abandonner pour l'Angleterre. Eivor, lui étant fidèle, se met toute suite sur ses talons. 

    Sigurd est donc à la poursuite d'une terre & d'une nouvelle vie pour son clan. Ne voulant pas être assujetti, comme son père, il préfère choisir la liberté. Notre histoire commence lorsque nous posons les pieds en Angleterre!

    Assassin's Creed: Valhalla - De Norvège à l'Angleterre

     À L'ASSAUT!

    C'est lorsque l'on arrive en Angleterre que l'expérience en tant que viking débutera. Après notre balade en drakkar, nous posons pied en Angleterre sur l'ancien village appartenant aux fils de Ragnar. Les frères prendront possession de l'endroit ainsi que les prisonniers laissé pour compte. Sigurd ira à la rencontre des fils de Ragnar. Pendant ce temps, Eivor s’attaquera aux cathédrales et aux campements des environs. Durant les pillages, le joueur aura la possibilité de demandé de l'aide de ses troupes mais ne pourra pas s'attaquer au villageois de manière furtive. La barbarie des danois sera à son comble! Cependant, il est dommage de constater qu'on ne puisse pas les utilisés ailleurs.

    Lorsque l'on a terminé un pillage, nous avons d'énorme récompense tel que des matériaux & des ressources afin de pouvoir amélioré notre campement. Si on a de la chance, on trouvera des livres pour amélioré nos compétences aux combats. De plus, en récoltant des minéraux et des peaux, on pourra améliorer notre équipement. À l'aide de la forge,  il nous sera possible d’accroître la qualité de nos armes et de nos armures.

    D'ailleurs, grâce à l'arbre des compétences, on pourra s'équipé de deux armes à la fois. Et puis, étrangement de deux boucliers, ce qui ne sert pas à grand chose au combat. Sinon dans ce même arbre, il sera aussi possible d'annulé une compétence au détriment d'une autre afin d'amélioré l'expérience de jeu & de facilité la frappe.

    MA CRITIQUE: UN AIR DE BREATH OF THE WILD.

    Tout comme the legend of Zelda: breath of the wild, assassin's creed est devenu avec les années un rpg open world. C'est à dire, qu'on est pas obligé de suivre l'histoire pour pouvoir avancé en expérience. Du coup ici, jusqu'au niveau 30, l'histoire nous tient en halène. Puis, tout d'un coup, plus rien! Pas de poteau qui offre des quêtes, pas de villageois en détresse ni de quête secondaire. Il va falloir explorer pour trouver tout ça!

    C'est à nous de prendre notre monture & d'explorer le monde à la recherche de personnes en détresse, de forts à attaquer, sans compter tous les évènements et mystères à trouver. Sorti de l'histoire, on est libre de faire ce que l'on veut. La recherche de trésor prend également ce chemin. Bien sûr, ils n'apparaissent pas toujours sur la carte, il va falloir usé des sens d'assassin afin de les débusqués. Certaines maisons seront plus difficile que d'autres à ouvrir. 

    D'ailleurs au niveau combat, oublié le petit dictaciel du départ. Il faut être devenu assassin professionnel & savoir où placé ses doigts sur la manette. Le jeu ne dit absolument rien! Donc, si c'est votre premier AC, je ne le vous conseil pas! Il vous faut au moins Odyssey pour vous familiarisé avec les touches. Il faut faire d'ailleurs attention aux lanciers  puisque parfois l'esquive ne fonctionne pas. Le mieux c'est de décocher des flèches. Oublié la fabrication des flèches, on en trouve partout à grande quantité mais faite tout de même attention à ne pas tous les utilisés puisque certain puzzle en requiert en exploration.

    Bref, c'est un excellent cru! On voit qu'il s'adresse à un public un peu plus mature. De la violence des combats à l’intérêt de l’histoire qui suit cette logique, on assiste à une grosse évolution. Assassin's creed: Valhalla apporte énormément de changement à la série. Le jeu vous force à explorer, et les nombreuses missions secondaires sont à aller chercher à travers la carte.

    Et pour les plus réfractaires aux changements, faites comme moi, diminuer la difficulté afin de profité pleinement de l'histoire. Je l'ai fait parce que je voulais me concentré sur la culture scandinave plutôt que sur les combats. Qui d'ailleurs sont plus réaliste que nature selon notre arme!

     

    PLUS                                           MOINS

    • Graphique réaliste                                 •   Les troupes qui ne peuvent pas être utilisé que lors des pillages              
    • Open World                                          •   Le fait que certaines animations comme la récolte ne sont plus présentes.
    • Scénario mature                                    •   Les quêtes annexes trop courtes
    • L'expérience                                         
    • Côté sadique

    votre commentaire