• Exploration: Décembre 218

     » THÈME DE DÉCEMBRE: Regarde un anime ou un drama hivernal. 

     
     YUME OUTOKU TO NEMURERU... par poesies13
    Il s'agit ici très clairement d'un anime tiré d'un jeu vidéo "otome game" pour téléphones portables. On y trouve tous les clichés de ce type. En premier lieu, une jeune fille, la seule, qui est une princesse et qui fait la rencontre de beaux garçons tous princes. Tu fais en sorte qu'elle soit pas trop cool, un peu niaise et simple d'esprit, qu'elle n'est pas de rôle à jouer (elle fait littéralement que regarder tout le long), et elle n'a pas de prénom non plus, c'est la princesse et c'est tout. Tu lui colles un animal en peluche qui est censé tout connaître du monde des rêves, et voilà, nous avons l'héroïne. Puis tu places sur sa route divers beaux princes, chacun son royaume avec ses problèmes à résoudre, et donc l'intrigue (non histoire, intrigue c'est un peu fort) coule de source. La résolution des problèmes d'un royaume et de son ou ses prince(s) sur un à deux épisodes. Puis l'anime se termine en 12 épisodes puisqu'il s'agit d'une adaptation de jeux..... Voilà pour la trame principale. Bien que le sujet aurait pu être fort intéressant, le thème du rêve, il passe presque entièrement à la trappe. Il fait figure d'actions pour que l'aventure avance et que la princesse et ses compagnons ait une raison de voyager et d'aller à la rencontre de tous les autres princes surtout. Pour le reste, ça rend l'anime banal et sans grande beauté, beaucoup de plans fixes, un peu de magie avec un anneau et des cauchemars pour rendre l'adaptation plus crédible et le tour est joué. Nous avons là, une parfaite adaptation de jeux en anime.

     

     
     VIOLET EVERGARDEN par darkingdom
    UNE PERLE ! Violet Evergarden est un Slice of Life (Tranche de vies) des plus touchants. Je n'aime pas ce genre habituellement car, la vie plate des gens... pas vraiment pour moi. Mais ici, on assiste à la vie d'une ancienne soldate (de 14 ans... elle en fait minimum 18 mais passons), traitée comme un outil de guerre, une machine à tuer, qui n'éprouvait aucune émotion. La guerre terminée, Violet se remet de ses lourdes blessures et doit trouver une nouvelle façon de vivre. C'est en se lançant dans le métier de "poupées automatiques de souvenirs" (des personnes rédigeant des lettres pour les autres) qu'elle va réellement apprendre à vivre, à comprendre les sentiments et émotions humaines. Ceux des autres mais, les siennes aussi. Bref, un anime tellement bouleversant qui aborde des sujets sensibles tel la réinsertion d'après-guerre, la perte d'être cher, la compréhension de la nature humaine ainsi que les sentiments humains. Puis, ce chara design magnifique ainsi que cet ending ** Bref, je suis sous le charme de cet anime. Une saison deux est normalement prévue mais la première se suffit déjà à elle-même !

     

     

     

     » TRÉSOR 07: Choisi au hasard. 

     
     SABAGEBU par poesies13
    Un anime que je n'ai pas aimé du tout. Il n'est pas mauvais et si vous aimez les animes avec des suites de petites histoires qui n'ont pas d'intérêt, qui sont comiques et carrément what the fuck, cette anime est pour vous. Pour ma part, je préfère les animes avec un minimum de sérieux, des personnages attachants, des musiques poétiques et une histoire disons plus terre à terre. Nous suivons ici Sonoa Momoka, jeune collégienne, qui va après de nombreuse péripéties s'inscrire dans le club de Survival Game. Avec les autres membres, Miô Ôtori la diva du collège, Maya Kyôdô, Urara Kasugano l'admiratrice et protectrice de Miô, Kayo Gōtokuji la fan de cosplay toujours déguisé ou camouflé et Platy, l'animal de la série, le canard, Momoka va devoir faire preuve de courage et de force pour survivre à ce club et à ses entraînements plus bizarres les uns que les autres. L'intrigue n'a pas vraiment de sens, elle en a dans le what the fuck. Histoires de poids, d'entraînements dans un temple, de maladie inconnues, en passant par les classiques histoires de parle pas à l'idole de notre école, nous avons là toutes les petites scènes indispensables à un anime comique qui enchaîne blagues sur blagues. L'animation est des plus moyennes et la musique ne dégage rien de spécial. Quand aux personnages, je n'apprécie ni leur design, ni leur personnalité étrange. Cet anime est réellement un comique de comique et c'est tout. Si c'est des combats de Survival Game, je pourrai plutôt vous conseiller le très bon Aoharuu x Kikanjuu qui fait preuve de beaucoup plus de classe et de sérieux.

     

     » TRÉSOR 08: Doit être sortie en 2016. 

     
     NORN9 ~ NORN + NONETTO par poesies13
    J'avais quelques doutes avant de commencer cet anime. Mais ils se sont envolés dés le premier épisode. Il y a des problèmes au niveau des personnages qui sont nombreux et comme l'anime n'a que 12 épisodes, il est évident que le développement de ces personnages est trop rapide et peu développé. Pour ma part, j'étais tellement absorbé par les couleurs, l'univers, le thème abordé, les thèmes secondaires très sérieux et qu'on se pose dans la réalité également, la poésie des histoires qui tournent autour des héros, le romantisme et disons le, un vrai baiser pas le genre ils sont amoureux mais se le disent pas comme souvent, que j'ai en réalité carrément mis de côté les gros problèmes de personnages et les révélations trop rapides. L'histoire nous propose un concept assez innovant. Nous avons des personnages avec des capacités spéciales, au nombre de 12, qui ont été réunis au sein de Norn9, un navire volant dans le ciel. Ce navire sert notamment à exécuter le "Reset". C'est-à-dire une remise à zéro de l'humanité lorsque celle-ci est en guerre. Ce concept de Reset est très intéressant, il nous permet de réfléchir sur des choses comme la vie sans amour vaut-elle d'être vécue, un futur doit-il être décidé à l'avance ou non, ou encore vaut-il mieux vivre sans l'amour de sa vie ou recommencer éternellement à revivre juste pour profiter de l'amour de sa vie. Les musiques et les couleurs sont magnifiques. L'animation manque d'un petit quelque chose quand a elle mais je ne saurai dire quoi.

     

     » TRÉSOR 18: Regarde un harem. 

     
     DEATH MARCH TO PARALLEL...par poesies13
    Un anime pour lequel j'en attendais peut-être un peu trop. Oui, vous l'aurez compris, petite déception pour moi. N'ayant pas encore vu Sword Art Online, je n'ai pas de réel point de comparaison concernant le genre, mais je pense que si vous cherchez un anime de type RPG/Jeux vidéos avec actions, intrigue, suspens et romance, il vaut mieux passer votre chemin et regarder SAO ou encore No game No life. L'histoire suit celle d'un jeune homme qui travaille comme programmeur de jeux vidéos en entreprise et cet homme semble très très occupé par son travail. Il va jusqu'à passer 30 heures sans dormir et finira par s'endormir sous son bureau. Il se réveille alors dans un autre monde, un monde style RPG. Il prendra le pseudonyme de Sâtou et va parcourir ce monde en quête d'informations diverses. Si l'intrigue est mal exploitée, le mode jeu vidéos, lui l'est. On est instantanément plongé dans les mécaniques de ce qui fait un RPG : la présence d'un inventaire qui permet la conservation de divers objets, la notion de points de magie (mana), de niveaux (level), de puissance, d’interaction avec d'autres personnages, de quêtes annexes, d'armes multiples, de légendes, de monstres, de villes, de marchés, d'échanges... bref ces 12 épisodes nous permettent de découvrir le fonctionnement de ce jeu bien réel pour notre héros. Et c'est ici que réside le problème. Tout au long de l'aventure, il fera connaissance avec d'autres personnages, féminins pour la quasi totalité, qui l'accompagneront dans sa découverte quotidienne. Mais jouer à un jeu c'est bien, mais regarder un jeu sans jouer c'est souvent ennuyeux. Bien c'est un peu ce qu'on ressent ici. Point de combat mythique alors que notre héros est très fort et que de tels combats auraient été superbes a regarder. Point non plus de suspens, uniquement de petites quêtes secondaires avec des personnages peu mis en valeur. Prenons l'exemple des 3 esclaves à qui Sâtou donnera un nom avant de les laisser l'accompagner. Hormis le fait que celles-ci soient des esclaves, tout ce qu'on peut dire c'est qu'elles ne sont pas humaines à 100%, qu'elles obéissent à leur maître et qu'elles adorent la viande... Un autre exemple ? Lulu, jeune esclave de 14 ans qui va aussi l'accompagner, son grand-père était japonais et elle est hyper timide, cette fille est un personnage qui doit posséder 8 lignes de dialogues maximum. Autre chose qui est insupportable, acceptable si tu as 2 personnages mais chiant à partir de 3 et plus. C'est de voir chaque compagnons répondre par l'affirmative à un ordre donné par le personnage principal. Juste pour montrer le visage content de chacun et pour que chacun ait son petit quelque chose à dire. Dernier aspect qui rend le tout inutile, un tout petit passage de l'anime, une vision. Dans l'épisode 8, Sâtou et ses compagnons tombent sur des ruines qui lui font penser à un torii (portail japonais). En le regardant, des "souvenirs" (?) lui reviennent. On y voit une déesse qui lui dit de devenir dieu s'il veut rester avec elle. Un suspens pas utile puisqu'on en saura pas plus. C'est un anime qui avait pourtant du potentiel au niveau de l'histoire, mais une intrigue qui restera en surface. La musique ne marque pas, mais elle correspond parfaitement à ce qu'on pourrait avoir comme son dans un jeu. L'animation manque par moment de fluidité et de vitalité.

     

     « Le challenge se termine le 31 décembre 2018, les avis seront toujours acceptés après la date, veuillez par contre noté qu'un autre challenge sera en cours à partir du 1 janvier 2019! Bon temps des fêtes & bon visionnement à tous! »


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Décembre 2018 à 22:36

    SINON ! ... J'ai terminé Violet Evergarden (critère du mois de décembre) et je viens donc donner ma critique ~

    2
    Samedi 29 Décembre 2018 à 22:46

    Critère : Hivernal

    Choix : Anime - Violet Evergarden

    Avis : UNE PERLE ! Violet Evergarden est un Slice of Life (Tranche de vies) des plus touchants. Je n'aime pas ce genre habituellement car, la vie plate des gens... pas vraiment pour moi. Mais ici, on assiste à la vie d'une ancienne soldate (de 14 ans... elle en fait minimum 18 mais passons), traitée comme un outil de guerre, une machine à tuer, qui n'éprouvait aucune émotion. La guerre terminée, Violet se remet de ses lourdes blessures et doit trouver une nouvelle façon de vivre. C'est en se lançant dans le métier de "poupées automatiques de souvenirs" (des personnes rédigeant des lettres pour les autres) qu'elle va réellement apprendre à vivre, à comprendre les sentiments et émotions humaines. Ceux des autres mais, les siennes aussi. Bref, un anime tellement bouleversant qui aborde des sujets sensibles tel la réinsertion d'après-guerre, la perte d'être cher, la compréhension de la nature humaine ainsi que les sentiments humains. Puis, ce chara design magnifique ainsi que cet ending ** Bref, je suis sous le charme de cet anime. Une saison deux est normalement prévue mais la première se suffit déjà à elle-même !

    3
    Samedi 29 Décembre 2018 à 22:49

    Je viens de lire l'avis de poesies13 concernant Violet Evergarden... Mais c'est tellement ça quoi ! ** Sérieux, si tu l'as pas encore vu, faut absolument le faire passer dans tes priorités ! <3

    4
    Samedi 29 Décembre 2018 à 22:49

    Allez, je vais te laisser ici :3 Passe une bonne soirée ! :D

    5
    Lundi 31 Décembre 2018 à 01:19

    MOIS : Décembre 2018 Bonus

    BONUS : Choisir entre les coffres 07, 08 & 18.

    THEME : Choix du coffre n°18 regarder un harem.

    CHOIX : Death March to the parallel world rhapsody

     

    Un anime pour lequel j'en attendais peut-être un peu trop. Oui, vous l'aurez compris, petite déception pour moi. N'ayant pas encore vu Sword Art Online, je n'ai pas de réel point de comparaison concernant le genre, mais je pense que si vous cherchez un anime de type RPG/Jeux vidéos avec actions, intrigue, suspens et romance, il vaut mieux passer votre chemin et regarder SAO ou encore No game No life.

    L'histoire suit celle d'un jeune homme qui travaille comme programmeur de jeux vidéos en entreprise et cet homme semble très très occupé par son travail. Il va jusqu'à passer 30 heures sans dormir et finira par s'endormir sous son bureau. Il se réveille alors dans un autre monde, un monde style RPG. Il prendra le pseudonyme de Sâtou et va parcourir ce monde en quête d'informations diverses. Si l'intrigue est mal exploitée, le mode jeu vidéos, lui l'est. On est instantanément plongé dans les mécaniques de ce qui fait un RPG : la présence d'un inventaire qui permet la conservation de divers objets, la notion de points de magie (mana), de niveaux (level), de puissance, d’interaction avec d'autres personnages, de quêtes annexes, d'armes multiples, de légendes, de monstres, de villes, de marchés, d'échanges... bref ces 12 épisodes nous permettent de découvrir le fonctionnement de ce jeu bien réel pour notre héros. Et c'est ici que réside le problème. Tout au long de l'aventure, il fera connaissance avec d'autres personnages, féminins pour la quasi totalité, qui l'accompagneront dans sa découverte quotidienne. Mais jouer à un jeu c'est bien, mais regarder un jeu sans jouer c'est souvent ennuyeux. Bien c'est un peu ce qu'on ressent ici. Point de combat mythique alors que notre héros est très fort et que de tels combats auraient été superbes a regarder. Point non plus de suspens, uniquement de petites quêtes secondaires avec des personnages peu mis en valeur. Prenons l'exemple des 3 esclaves à qui Sâtou donnera un nom avant de les laisser l'accompagner. Hormis le fait que celles-ci soient des esclaves, tout ce qu'on peut dire c'est qu'elles ne sont pas humaines à 100%, qu'elles obéissent à leur maître et qu'elles adorent la viande... Un autre exemple ? Lulu, jeune esclave de 14 ans qui va aussi l'accompagner, son grand-père était japonais et elle est hyper timide, cette fille est un personnage qui doit posséder 8 lignes de dialogues maximum. Autre chose qui est insupportable, acceptable si tu as 2 personnages mais chiant à partir de 3 et plus. C'est de voir chaque compagnons répondre par l'affirmative à un ordre donné par le personnage principal. Juste pour montrer le visage content de chacun et pour que chacun ait son petit quelque chose à dire. Dernier aspect qui rend le tout inutile, un tout petit passage de l'anime, une vision. Dans l'épisode 8, Sâtou et ses compagnons tombent sur des ruines qui lui font penser à un torii (portail japonais). En le regardant, des "souvenirs" (?) lui reviennent. On y voit une déesse qui lui dit de devenir dieu s'il veut rester avec elle. Un suspens pas utile puisqu'on en saura pas plus.

    C'est un anime qui avait pourtant du potentiel au niveau de l'histoire, mais une intrigue qui restera en surface. La musique ne marque pas, mais elle correspond parfaitement à ce qu'on pourrait avoir comme son dans un jeu. L'animation manque par moment de fluidité et de vitalité.

     

     

    PS : Fini fini pour 2018 XD C'était top en tout cas. J'ai plus qu'à me lancer dans le 2019. J'ai déjà mis la liste de mes animes selon les critères, si jamais tu en vois un qui ne correspond pas tu peux me le dire et je changerai l'anime. Juste une question pour le critère "existe en plusieurs versions" c'est - à- dire, qui un anime qui existe aussi en drama par exemple ? ou un anime qui existe en manga ou jeux vidéos par exemple ? Gros bisous à toi ! ♥

    6
    Jeudi 6 Juin à 10:31

    Coucou ^^

    je ne t'oublie toujours pas, mais je vais clairement beaucoup moins vite (surtout à cause des sorties de séries nombreuses subitement je pense)(entre the walking dead s9, manifest s1 qui viennent de se terminer et manque de bol designated survivor s3, jessica jones s3, fear the walking dead s5 qui commencent à sortir -_-' )

    Mais j'ai atteint l'épisode 15 de la saion 1 et les 2 oavs. Il me reste 9 épisodes, ainsi que les 8 de la saison 2, et les 4 premiers de la saison 3 ;)

    et après mon avis viendra te rendre visite mdr

    7
    Mercredi 24 Juillet à 11:20

    coucou ^^

    quelques difficultés à avancer mais je suis toujours bel et bien là. Je compte reprendre activement mes animes la semaine prochaine. J'espère que tu vas bien et que la chaleur ne t'affecte pas trop Bisous ♥

    8
    Samedi 10 Août à 20:06

    ➜ FLOOR 08 : Comédie (Angel Beats !)

    Voici un anime à la psychologie intéressante. Beaucoup de bonnes idées mais allez savoir pourquoi, mon avis reste mitigé sur ces épisodes.

    En premier lieu, l'animation et le graphisme restent moyen. Il n'y a rien de transcendant, c'est pas moche mais c'est pas hyper beau non plus. Quelques plans de vues d'ensemble, beaucoup de plans rapprochés ce qui n'est pas toujours judicieux selon l'action, des gestes peu fluides et parfois très fluides, bref l'ensemble aurait pu être largement mieux avec peut-être des couleurs plus marquées ou des plans plus vifs et rapides. Le cadre de l'histoire étant toujours la même chose, il est évident que cela joue beaucoup aussi sur les décors qui sont tout le temps identiques et donc redondant. En parlant de redondance, il en va de même pour l'intrigue et son action. L'histoire se passe dans un campus scolaire qui sert de tremplin entre la vie et la mort. Yuri Nakamura est morte depuis longtemps et dirige un groupe d'étudiants qui refuse leur mort et se bat contre une personne qui serait d'après elle l'ange de ce monde. Elle invente des plans de combats toujours plus farfelues afin de battre l'ange, et autant vous dire que souvent, à allure régulière, les chemins et endroit de combat sont réutilisés. L'intrigue possède également quelques incohérences scénaristiques, comme par exemple, le moment où certains personnages se mettent à chanter une nouvelle chanson écrite par l'un des élèves et que sans même avoir d'air ni musique, ils chantent tous pareil, la même mélodie et les paroles à la perfection sans s'être concerté avant. L'histoire est d'ailleurs longue à vraiment démarrer et à devenir captivante. J'ai réellement été emballé à partir du 5ème épisode. Niveau ton, le rire est au rendez-vous mais pas toujours avec finesse. Les délires et les blagues sont parfois très lourd. L'émotion est présente aussi, ce qui en fait un point très positif. En effet, les thèmes abordés ici sont des plus simples mais expliqué avec originalité. Ce campus qui a première vue peut paraître normal, n'est qu'en fait un endroit de transition après la mort. Et dans ce monde, "l'effacement" est mal vu, il s'agit de personnes qui disparaisse lorsqu'elles sont heureuses et mène une vie d'étudiant modèle. Les questions telles que la vie après la mort, le bonheur, mais aussi l'accomplissement de soi en fait un très bon anime sur le sujet.  Un bon anime mais aussi avec un côté complexe au travers des explications données. Je ne suis pas sûr d'avoir parfaitement tout saisi. On comprend de quoi il retourne mais il y a parfois des dialogues assez pointus sur différents sujets. Pour terminer, parlons des personnages. Ils sont nombreux mais très facilement identifiables et chacun avec un caractère qu'on apprécie plus ou moins selon nos affinités et nos goûts. Pour ma part, j'avais une préférence pour les personnages masculins plutôt que féminins. Même s'ils restent tous plus ou moins étranges, ce comportement va de pair avec l'environnement dans lequel ils évoluent.

    Un anime qui, au final, jouit d'un bon fond mais aussi d'une bien mauvaise forme. ce qui le rend rapidement oubliable. Cependant, un coup de coeur pour la fin est à mentionner, une fin qui n'aurait pu être meilleure, de par son romantisme, sa trame poignante et ce coucher de soleil splendide.

    9
    Jeudi 15 Août à 13:36

    Floor 8 [TRÉSOR : Se passe pendant la guerre] (Senjuushi)

    Senjuushi est un anime sur le thème de la guerre, qui raconte le combat que mènent des armes qui grâce à une personne se sont transformés en humain. Cet anime a du potentiel. Le thème, qui est simple à utiliser et à montrer, est en fait ici appuyer par des idées audacieuses et captivantes. En effet, le fait de choisir des armes et de leurs donner une identité, une vie humaine, est un choix intéressant. Chaque arme a son propre nom, sa propre force, sa propre patrie d'origine, son propre caractère et sa propre forme. Les personnages ont d'ailleurs tous un petit quelque chose et cela les rends d'autant plus attachant. Le problème principal ici sont que ces notions de formes ou de force et faiblesse ne sont pas toujours exploitées, et manquent cruellement de profondeur. En réalité, l'histoire ne se centre que sur une chose, l'évolution des pensées et but de tous ces personnages qui sont nombreux mais introduit au fur et à mesure de manière fluide. Finalement, j'ai plutôt eu l'impression de visionner un anime Aventure-Historique que de guerre. Il y a certes de l'action, mais toute cette action ne reflète pas l'ambiance de "guerre". Je dirai que la forme de l'anime est là, les idées ne manquent pas, mais le fond aurait pu être davantage travaillé pour un rendu plus fort et plus énergique. L'exemple le plus parlant est celui des ennemis. Les "ennemis" sont des mousquetaires impériaux, mais à aucun moment (si on occulte les petits bonus de fin d'épisodes) on ne les entend parler. Ils sont trois et portent des tenues atypiques, des pouvoirs très puissant mais jamais expliqué et c'est cool. Il est vrai que c'est ce qui les rend attrayant mais j'aurai aimé en savoir plus sur leurs motivations, leurs vies, un nom à mettre sur leur visage aussi, tout en gardant cette sensation du "on ne parle que peu". Mais une ou deux lignes de script par épisodes et quelques images auraient été bénéfiques surtout qu'ils n'apparaissent que très peu sur la série. Cette absence de présence les rendrais presque inutile à l'histoire. Identique pour le "Maître" des mousquetaires qui leur a donné vie. A aucun moment on ne voit son visage, et il n'a pas de nom non plus. Un développement qui aurait pu avoir sa place sur les quelques minutes de fin de l'anime. Senjuushi est donc un bon anime mais régulièrement frustrant et insuffisant sur le contenu réel et ce que cela nous apporte vraiment à nous spectateur.

    10
    Samedi 17 Août à 01:44

    FLOOR 4 : Dont le titre comporte un seul mot (Pretear)

    Pretear est un anime plein de magie et de bons sentiments. C'est un anime très accessible aux enfants, qui attirera un peu moins les plus grands pour 2 raisons. La première porte sur les thèmes qui y sont abordés, des thèmes très classiques et sans réelle profondeur : l'amour est plus fort que tout, la gentillesse triomphe toujours, se battre pour le monde, même le scénario se passe autour de Himeno Awayuki, jeune lycéenne de 16 ans qui a subitement des pouvoirs magiques. Et la seconde raison, est pour la forme simplifiée de toute l'intrigue : du vocabulaire simple, une animation assez basique, des couleurs moyennes ni trop "waouh" ni trop fades, des musiques qui se marient bien avec le fond, des personnages avec une vie simple, rien de trop compliqué dans le déroulement les actions. Mais j'ai passé un bon moment devant cet anime pour je ne sais quelle raison. Peut-être est-ce les personnages qui sont plutôt cool et attachants, l'intrigue qui se comprend facilement, ou encore l'ambiance légère qui règne ici tout du long.

     

    PS : aucun trésor, étage fini ^^



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :