• Exploration 2019: Floor 02

     » FLOOR 02: D'un pays dont tu as regardé le moins d'oeuvre.

     
     14 SAI NO HAHA par dramas-addict
    Pour un autre challenge je devais regardé un drama avec un thème difficile ou avec un sujet dur. Et je trouvais que ce drama collait très bien. Ce drama raconte l'histoire d'une adolescente de 14 ans, encore collégienne, qui tombe enceinte. Pas commun comme sujet et je trouve pourtant qu'il devrait être plus abordé car c'est un sujet taboo alors qu'il touche plus les jeunes qu'avant, je trouve. Une mignonne histoire d'amour, un adolescent complètement dépassé par les événements et une mère très singulièrement triste. Pour l'héroine, une jeune fille pleine de vie et de réflexion sur la vie et très... peut être trop mature pour son jeune age. Et les parents de l'héroine m'ont souvent laissé perplexe au vue de leurs réactions... Enfin un vieux drama mais qui a encore toute sa place aujourd'hui. À regarder au moins une fois.

     

     
     FABULOUS BOYS par poesies13
    Ce drama est tout mignon. Besoin d'un moment (assez long car 1h par épisode quand même) de détente, de calins et de romantisme, alors ce drama est fait pour vous. L'histoire nous entraîne dans la vie de Gao Mei Nu, nonne, qui suite à la "disparition" de son frère jumeau célèbre chanteur et guitariste, se voit dans l'obligation de le remplacer dans son nouveau groupe de musique. Elle se fait donc passer pour un garçon et les épisodes enchaînent les aventures avec des quipropos bien que tous très clichés, trop chou, sûrement grâce aux acteurs. Car les décors sont tous plus ou moins redondant et une certaine routine finit malgré tout par s'installer au bout de trois ou quatre épisodes. Les personnages sont plutôt sympa, il y a un certain rythme, des personnages secondaires qui donnent une petite profondeur à l'histoire, je veux parler ici du groupe de fans qu'on aperçoit en fond régulièrement et qui commentent l'actualité du groupe de musique, cependant, on ne verra que très peu Gao Mei Nan le frère, et on ignore ce qu'il faisait durant son absence du coup. Cette petite romance se regarde sans problème mais manque juste de réponses.

     

     » FLOOR 02 TRÉSOR: Qui a un nombres impairs d'épisodes.

     
     OURAN HIGH SCHOOL HOST CLUB par dramas-addict
    J'ai lu le manga durant ma période du lycée et j'avais trouvé les personnages forts attachants. Je retrouve la même chose dans le drama japonais. Dans chaque épisode, tu es entrainée dans la vie du club. Tu en apprends un peu plus sur les garçons, riche et la seule fille roturière déguisée en garçon pour rembourser une dette au club après avoir cassé un vase. J'ai beaucoup apprécié voir le passé de chacun et des histoires plus ou moins liés avec des clientes. Le club vient même en aide au président du club de magie noire lors d'un épisode. J'ai trouvé le drama frais, malgré qu'il ne soit plus tout jeune, et un humour et des situations bien typiques d'un drama japonais tiré d'un manga. J'ai passé un agréable moment devant ce drama et il m'a réconcilié avec les dramas japonais, avec lesquels j'avais perdu ce petit truc qui me faisait les apprécier.

     

     

     

     
     YAMI NO MATSUEI* par poesies13
    Yami no Matsuei est un anime que je qualifierais d'ennuyeux. Nous suivons l'histoire d'un duo de shinigami, Tsuzuki Asato et son nouveau partenaire de travail Hisoka Kurosaki, qui sont chargés d'enquêter sur des morts étranges au Japon, avec une note de léger yaoï très mal évoqué. L'histoire n'est pourtant pas nullissime au premier regard mais qui par une suite d'idées et de montage le devient. Les personnages sont tous très banal malgré quelques tentatives de mystères et de secrets très prévisibles, le graphisme est fade (même les plans les plus lumineux et les couleurs paraissent ternes), les objectifs de chacun sont relativement niais et caricaturaux, le déroulement des actions est extrêmement prévisible et sans aucune surprise, les caractères de chaque personnage sont carrément simplifiés (si au début des épisodes Hisoka est le nouveau partenaire de Asato, à la fin après les avoir réellement vu ensemble discuter et "se lier d'amitié" genre 3 ou 4 scènes seulement, ils sont déjà prêt chacun à se sacrifier pour l'autre), et enfin le petit côté shonen-aï n'est clairement pas marqué de manière subtile. Reste la musique qui est sans plus, bonne mais tout aussi mélancolique que les couleurs. L'anime gagne sans conteste sa palme de nostalgie, d'ennui et de déprime.

     

     » FLOOR 02 TRÉSOR 02: Doit être sortie en 2017.

     
     SEIKASURU KADO* par poesies13
    Seikasuru Kado est un excellent anime qui mérite une très bonne note. Composé de 12 épisodes et possédant un début, un milieu et une fin, il est original pour plusieurs raisons et rend le spectateur actif. Pour commencer, cette série de par ces thèmes abordés, absorbe complètement le spectateur, et ce, malgré l'absence d'actions de type combat jusqu'à l'épisode 11. Il y a bien de l'action mais pas au sens premier du terme. Nous suivons Shindo Kôjiro, un négociateur talentueux, qui suite à l'apparition d'un cube géant sur Tokyo, se voit confier la mission de négocier avec l'individu Yaha-kui zaShunina, propriétaire de ce cube qui se nomme KADO. Cet homme est ce qu'on pourrait considérer comme un dieu et il est venu apporté à l'humanité de nouvelles technologies et savoirs afin de la faire progresser. Les sujets proposés sont donc vastes. Le réalisateur a créé cet univers de façon tout à fait justifié en montant les bons et mauvais côtés d'une telle évolution. Nous voyons ainsi l'apparition de ces avancées, et ce qu'il en découle comme les problèmes d'économies, de travail, de temps que de telles innovations peuvent causer. Les créateurs ont eu raison de choisir des points de vues différents et de toutes sortes comme le négociateur qui est milieu de toutes ces questions puisque son rôle est de satisfaire les deux parties, mais aussi un point de vue gouvernemental en mettant en avant les politiciens japonais face à l'ONU par exemple qui réclament des comptes, celui d'une équipe de journalistes qui ne veulent filmer que la vérité, ainsi que celui de personnes ordinaires avec le point de vue de l'équipe qui accompagne Shindo dans son aventure. Le spectateur n'est pas passif face à ce visionnage, il se sent obligé de réfléchir à ces questions lui aussi. L'anime nous permet d'aborder le monde qui nous entoure d'un autre oeil avec de nouvelles questions existentielles sur ce que nous sommes vraiment. De plus, tout cela est mis en valeur par des images de synthèses très jolies et un graphisme léger, ce qui correspond tout à fait au thème qu'est cet anime qui parle de nouvelles technologies. Je le disais plus haut, mais ici nous observons de simples négociations, si ce n'est la "magie" qu'emploi zaShunina qui nous émerveille, et pourtant, cette aventure nous entraîne avec ces personnages tout au long des épisodes. L'histoire est originale par ces thèmes abordés et la vision que possédait le créateur de cette oeuvre. Concernant la musique, je n'ai rien à en dire de particulier. Peut-être est-il dommage que la fin devienne aussi fantasmagorique et que l'on considère que toute chose inconnue en ce monde nous est fatalement destructeur, ceci dit, la conclusion présentée sied tout à fait à l'univers de cet anime.

     

     
     I CANNOT HUG YOU par dramas-addict
    Une histoire d'amour avec des vampires. Le bonheur pour moi. J'adore l'acteur principal qui a joué dans Eternal Love, que j'ai littéralement dévorée les deux saisons. L'actrice principale je l'ai vu dans My Little Princess que j'ai également adoré. Donc je me suis laissé tenter par tout cela. Une agréable découverte. Les vampires, dans ce drama, se nourrissent en touchant les humains. Le contact peau à peau d'une poignée de main par exemple. J'ai trouvé ça assez original. Nos deux protagonistes se bousculent et se touchent les mains pour ramasser leurs affaires. La vampire a l'impression de manger un plat divin alors que notre jeune homme a une phobie des microbes. La vampire, sans le savoir, déménagement le jour même juste à coté de ce fameux jeune homme. La jeune femme va tout faire pour l'aider à se sortir de cette angoisse des microbes. Et petit à petit, la jeune vampire ne sait plus vraiment si elle veut juste le manger ou ressent quelque chose de plus fort... Il y a forcément une mauvaise personne qui kidnappe des vampires, je n'en dirai pas plus mais quand j'ai su pourquoi, j'ai eu envie qu'il est un happy end lui aussi... Enfin bref je vous laisse le découvrir je file voir la saison 2 Touch Me.

     

    * N'aura pas de fiche sur le blog car je n'ai pas accroché ou je n'ai pas trouvé.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Avril à 22:04

    Coucou ^^

    j'ai fini mdr. Je pensais pas qu'on pouvait accéder au floor 10 sans être passé par tous les étages. Du coup après je peux faire les étages manquants alors ?

    2
    Lundi 6 Mai à 13:05

    coucou ^^

    non j'ai pas fini donc pas d'avis cette fois-ci mdr J'ai entamé mon anime, j'ai vu les 2 premiers épisodes seulement ;) J'avance doucement mais surement !

    gros bisous 

    3
    Mardi 5 Novembre à 16:31

    Coucou ^^

    Suite de mes avis : Floor 2 : TRÉSOR Doit être sortie en 2017 (Seikasuru Kado)

    Seikasuru Kado est un excellent anime qui mérite une très bonne note. Composé de 12 épisodes et possédant un début, un milieu et une fin, il est original pour plusieurs raisons et rend le spectateur actif. Pour commencer, cette série de par ces thèmes abordés, absorbe complètement le spectateur, et ce, malgré l'absence d'actions de type combat jusqu'à l'épisode 11. Il y a bien de l'action mais pas au sens premier du terme. Nous suivons Shindo Kôjiro, un négociateur talentueux, qui suite à l'apparition d'un cube géant sur Tokyo, se voit confier la mission de négocier avec l'individu Yaha-kui zaShunina, propriétaire de ce cube qui se nomme KADO. Cet homme est ce qu'on pourrait considérer comme un dieu et il est venu apporté à l'humanité de nouvelles technologies et savoirs afin de la faire progresser. Les sujets proposés sont donc vastes. Le réalisateur a créé cet univers de façon tout à fait justifié en montant les bons et mauvais côtés d'une telle évolution. Nous voyons ainsi l'apparition de ces avancées, et ce qu'il en découle comme les problèmes d'économies, de travail, de temps que de telles innovations peuvent causer. Les créateurs ont eu raison de choisir des points de vues différents et de toutes sortes comme le négociateur qui est milieu de toutes ces questions puisque son rôle est de satisfaire les deux parties, mais aussi un point de vue gouvernemental en mettant en avant les politiciens japonais face à l'ONU par exemple qui réclament des comptes, celui d'une équipe de journalistes qui ne veulent filmer que la vérité, ainsi que celui de personnes ordinaires avec le point de vue de l'équipe qui accompagne Shindo dans son aventure. Le spectateur n'est pas passif face à ce visionnage, il se sent obligé de réfléchir à ces questions lui aussi. L'anime nous permet d'aborder le monde qui nous entoure d'un autre oeil avec de nouvelles questions existentielles sur ce que nous sommes vraiment. De plus, tout cela est mis en valeur par des images de synthèses très jolies et un graphisme léger, ce qui correspond tout à fait au thème qu'est cet anime qui parle de nouvelles technologies. Je le disais plus haut, mais ici nous observons de simples négociations, si ce n'est la "magie" qu'emploi zaShunina qui nous émerveille, et pourtant, cette aventure nous entraîne avec ces personnages tout au long des épisodes. L'histoire est originale par ces thèmes abordés et la vision que possédait le créateur de cette oeuvre. Concernant la musique, je n'ai rien à en dire de particulier. Peut-être est-il dommage que la fin devienne aussi fantasmagorique et que l'on considère que toute chose inconnue en ce monde nous est fatalement destructeur, ceci dit, la conclusion présentée sied tout à fait à l'univers de cet anime.

     

    Bisous ♥



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :